1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Des chercheurs observent les plus grosses vagues jamais répertoriées
2 min de lecture

Des chercheurs observent les plus grosses vagues jamais répertoriées

Une équipe du prestigieux Massachusetts Institute of Technology, aux États-Unis, a observé des vagues sous-marines si puissantes qu'elle participeraient à éloigner très légèrement la Lune de la Terre.

De puissantes vagues sur le littoral français (illustration)
De puissantes vagues sur le littoral français (illustration)
Crédit : RICHARD BOUHET / AFP
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet

C'est une étude d'importance que vient de publier l'équipe à laquelle appartient le professeur Thomas Peacock, rattaché au prestigieux MIT, le Massachusetts Institute of technology, situé près de Boston, aux États-Unis. Pendant plusieurs années, ces chercheurs spécialisés en génie mécanique ont étudié les forces qui agitent les fonds marins, très loin sous la surface des mers.  
Grâce à des bouées lestées et envoyées à plus de 3.000 mètres au fond de la mer de Chine, équipées d'une ensemble de câbles et de capteurs destinés à prendre des mesures en fonction des différentes profondeurs atteintes. L'équipe de chercheurs a également envoyé des sondes autonomes, "aux allures de missiles avec des ailerons" pour collecter des données additionnelles. 

Des vagues sous-marines mesurant jusqu'à 500 mètres

Et les résultats sont surprenants : les scientifiques ont ainsi pu observer des vagues dites "internes", c'est-à-dire sous-marines, mesurant jusqu'à 500 mètres de hauteur, de très loin les plus impressionnantes jamais mesurées. "Ces vagues sont d'immenses et massifs géants des océans", explique le directeur de la recherche, "elles se déplacent très lentement, mais sont d'une amplitude extrêmement large et véhiculent énormément d'énergie." 

Des forces incroyables donc, qui parcourent des centaines de kilomètres dans les fonds marins jusqu'à se briser contre les continents sans que la surface ne le perçoive. Et avec un impact surprenant : celui de repousser la Lune, de l'éloigner de la Terre. De manière infime certes, mais de concert avec les marées dont elles proviennent d'ailleurs, ces "vagues internes" contribueraient au lent éloignement du satellite terrestre. 

"Pour expliquer cela simplement", précise Thomas Peacock au Boston Magazine, "il est plausible de dire que ces vagues jouent un rôle dans l'éloignement de la Lune par rapport à la Terre. Elles sont suffisamment grosses pour avoir un impact d'envergure sur les mécaniques célestes." 

À lire aussi

Des découvertes spectaculaires qui devraient se révéler cruciales pour de nombreux ingénieurs travaillant sur l'immense réseau de câbles sous-marins qui traverse les eaux du globe, mais aussi pour les spécialistes de l'évolution des climats voire les architectes tentant de coloniser les mers. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/