1 min de lecture Le journal

Départementales : Manuel Valls contre le "ni-ni" de Nicolas Sarkozy

REPLAY INTÉGRAL - Manuel Valls a exhorté la droite et le centre à refuser le "ni-ni mortifère" de Nicolas Sarkozy et à "faire barrage partout au Front national".

Pacaud 245x300 RTL Grand Soir Christophe Pacaud
>
Départementales : Manuel Valls contre le "ni-ni" de Nicolas Sarkozy Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Agnès Bonfillon
Agnès Bonfillon et Christophe Pacaud

Manuel Valls s'est rendu cet après-midi au quartier du Pavé Neuf à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), bastion historique de la gauche, pour une campagne de l'entre-deux-tours des élections départementales. Le Premier ministre a critiqué la consigne de vote de l'UMP qui prône le "ni-ni" en cas de duel FN-PS.

J'en appelle encore une fois à la droite républicaine, aux personnalités de la droite et du centre pour qu'elles sortent de ce ni-ni mortifère. Nicolas Sarkozy commet une faute politique et morale majeure.

Manuel Valls, Premier ministre
Partager la citation

Chevrolet devra dédommager ses ex-concessionnaires

La société automobile Chevrolet France a été condamnée par le tribunal de commerce de Paris à verser au total près de huit millions d'euros à ses ex-concessionnaires. La filiale de l'américain General Motors n'avait pas respecté les termes d'un préavis de cessation de ventes de la marque.

La circulation alternée ne sera pas reconduite

La circulation alternée se termine ce soir à minuit à Paris. Le bilan de la journée a été positive. "On a vu à Paris une circulation en baisse de 15 à 16%" s'est félicitée la maire de la capitale. Elle a également demandé ce soir l'automatisation des mesures pour lutter contre la pollution.

Quand on est en alerte pollution depuis plus de deux jours, les mesures doivent être lancées automatiquement

Anne Hidalgo, maire de Paris
Partager la citation

La France est en pénurie de vaccins en pharmacie

Depuis plusieurs mois, la France fait face à une pénurie de vaccins en pharmacie. Elle pourrait avoir de graves conséquences sur la santé des bébés qui doivent être vaccinés dès l'âge de 2 mois.En effet,les laboratoires pharmaceutiques ont du mal à suivre la demande mondiale qui a augmenté.

Je suis inquiet parce que, si on baisse la couverture vaccinale, et si on retarde le début de la vaccination, on risque de voir apparaître des cas très vite.

Daniel Floret, président du Comité techniques de vaccinations
Partager la citation
RTL vous recommande
Lire la suite
Le journal
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants