2 min de lecture Mairies

Délivrance de carte d'identité : un nouveau circuit "compliqué" et "pas calé"

INVITÉE RTL - Françoise Gatel, maire de Chateaugiron en Ille-et-Vilaine, expérimente depuis le 1er décembre le nouveau circuit restreint de délivrance par certaines mairies uniquement des cartes d'identité. Un dispositif qu'elle juge très peu pratique pour la population.

RTL Petit Matin - Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Délivrance de carte d'identité : un nouveau circuit "compliqué" et "pas calé" Crédit Image : JEAN-PIERRE MULLER / AFP | Crédit Média : Stéphane Carpentier | Durée : | Date : La page de l'émission
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier et La rédaction numérique de RTL

À partir du 21 mars, la demande de délivrance ou le renouvellement d'une carte d'identité se fera selon un nouveau circuit administratif, plus restreint. Seuls quelques communes par département pourront en effet les délivrer. Dans certaines régions de France, ce dispositif est déjà en cours d'expérimentation, et ce depuis le 1er décembre. C'est le cas notamment en Ille-et-Vilaine, dans la ville de Chateaugiron. "Nous expérimentons le circuit restreint sur un département d'un peu plus d'un million d'habitants, et 345 communes", explique Françoise Gatel, maire de la ville, au micro de RTL. "Cela fait 57.000 cartes d'identité par an, et seules 27 communes sont habilitées", regrette-t-elle. "Cela pose un problème d'engorgement et d'attente un peu compliquée, et c'est aussi complexe pour beaucoup de gens car il faut se déplacer deux fois dans une de ces communes habilitées".

L'édile prend notamment un exemple concret : une personne de 70 ans, qui habiterait à 20 kilomètres d'une commune habilité et qui ne pourrait conduire. "C'est un peu compliqué dans ce cas-là d'avoir une carte d'identité (...) qui est complètement obligatoire", lâche Françoise Gatel. Elle dénonce une expérimentation "pas complètement calée" et une charge de travail supplémentaire pour les communes. L'État a pris cette mesure, comme dans le cas des passeports biométriques, afin de limiter le trafic de documents d'identité, ce qui induit la mise en place de stations spécifiques pour la délivrance des papiers, et donc des dispositifs un peu cher. Conséquence : "l'État ne veut pas en mettre partout, et on peut le comprendre, on n'y est pas contraint", estime l'édile, "mais entre 27 et 345 communes, vous avouerez que cela pose un problème. Il faut que le [gouvernement] en déploie davantage". 

Au final, Florence Gatel souhaiterait que la mise en place de ce nouveau circuit administratif ne soit pas faite dans la précipitation, car loin d'être véritablement fonctionnel et efficace. "Les agents des communes se font engueuler par les gens car il faut attendre, c'est long", confie-t-elle également. "Dans ma commune, le prochain rendez-vous pour faire la première démarche pour la carte d'identité, c'est fin avril!" 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mairies Carte d'identité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants