1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Hillary Clinton "a démontré que Donald Trump n'était pas préparé", explique une politologue
1 min de lecture

Hillary Clinton "a démontré que Donald Trump n'était pas préparé", explique une politologue

REPLAY - INVITÉE RTL - Nicole Bacharan a livré son analyse quelques heures après le premier débat de la présidentielle américaine qui s'est tenu dans une ambiance très électrique.

Hillary Clinton et Donald Trump échangent une poignée de main après le premier débat de la campagne présidentielle, le 26 septembre 2016
Hillary Clinton et Donald Trump échangent une poignée de main après le premier débat de la campagne présidentielle, le 26 septembre 2016
Crédit : SIPA
Présidentielle américaine : Hillary Clinton "a démontré que Donald Trump n'était pas préparé", explique une politologue
00:05:16
"Vous n'avez rien fait en 30 ans", affirme Donald Trump à Hillary Clinton
00:01:36
Quand Donald Trump invoque son fils de 10 ans pour expliquer que les Etats-Unis doivent s'améliorer dans la cybersécurité
00:01:28
Débat Trump/Clinton : "La démocrate a démontré que son adversaire n'était pas préparé", explique une politologue
00:05:19
3 minutes pour comprendre du 27 septembre 2016
00:04:28
Yves Calvi & Loïc Farge

Le premier débat présidentiel entre Hillary Clinton et Donald Trump a donné lieu lundi 26 septembre à un affrontement tendu. Pendant près d'une heures et demi, les deux rivaux se sont affrontés sur leur vision de l'avenir, l'économie, la sécurité, la politique étrangère et d'autres sujets comme la feuille d'impôt du candidat républicain ou les emails de la démocrate. Les premiers commentaires et de premiers sondages sur le vif donnaient l'avantage à Hillary Clinton. "Chacun des deux avait quelque chose à prouver", décrypte la politologue Nicole Bacharan. "Le premier enjeu pour Hillary Clinton était de montrer qu'elle était en forme, qu'elle avait récupéré sa santé (...) et qu'elle n'avait pas eu une grave maladie comme on a voulu l'entendre pendant quelques semaines", explique-t-elle.

"Hillary Clinton ne s'est pas rendue plus sympathique - c'est son autre point faible -, mais on a vu que c'était du solide, tant sur sa connaissance des dossiers que son énergie physique", poursuit Nicole Bacharan. "Du côté de Donald Trump, on attendait peu de choses, juste qu'il garde son calme et qu'il apparaisse un peu plus présidentiable pour essayer de convaincre des électeurs au-delà de ceux qui sont convaincus : il ne s'est pas énervé, mais on voit qu'il tourne en boucle", ajoute-t-elle.

Selon elle, la candidate démocrate "a réussi à démontrer que Donald Trump n'était pas préparé". Elle l'a trouvée "très efficace quand elle a l'attaqué sur la gestion de ses affaires à lui". Parce que "sa qualification pour être président, c'est d'avoir été un homme d'affaires brillant", poursuit Nicole Bacharan. "Il n'a pas pu la contredire sur le fait qu'il a accumulé les faillites, qu'il refuse de montrer sa feuille d'impôts, qu'il n'a pas payé d'impôts sur le revenu pendant des années en utilisant toutes les faiblesses de la loi".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/