1 min de lecture Tendances

Croissance : "On a plus accepté la fin du monde que la fin du capitalisme", selon Arthus-Bertrand

Selon le photographe-réalisateur Yann Arthus-Bertrand, la décroissance pourrait être la solution à de nombreux problèmes.

C'est notre plane`te - On refait la planète Yann Arthus-Bertrand iTunes RSS
>
Croissance : "On a plus accepté la fin du monde que la fin du capitalisme", selon Arthus-Bertrand Crédit Image : DANIEL ROLAND / AFP | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
C'est notre plane`te -
Yann Arthus-Bertrand édité par William Vuillez

Pour vivre mieux, devons nous vivre avec moins ? Autrement dit, la décroissance est-elle la solution pour régler les problèmes auxquels l'Homme est confronté en ce moment, en particulier le réchauffement climatique. "Le mot décroissance est un mot qui fait peur à tout le monde", explique Yann Arthus-Bertrand.

Selon le réalisateur-photographe, "on a plus accepté la fin du monde que la fin du capitalisme. Il faut savoir aussi qu'on dépend tous de la croissance, c'est la croissance qui vous fait vivre. Les 150 dernières années, il y a eu une croissance invraisemblable. Parlons de l'agriculture, qui est pour moi, un modèle formidable de croissance. En 1850, il y avait environ un Français sur deux qui était un paysan. Aujourd'hui c'est 3,8% de la population", explique-t-il.

Mais cette croissance perpétuelle ne serait peut-être pas la solution. C'est ce qu'explique Aurélien Barrau, astrophysicien, qui fait partie de ceux à l’origine de la plainte contre l'inaction climatique de l'État français. "La croissance éternelle est impossible. C'est un fait scientifique, ça ne peut pas durer. Je crois qu'en effet, les gens commencent à comprendre que les analystes sérieux ne sont pas les économistes de croissance éternelle", explique le scientifique.

Selon lui il faut donc arrêter de considérer la croissance économique comme le seul paramètre qui peut donner le bonheur aux gens. "Est-ce que ça veut dire que décroitre, d'un point de vue scientifique, nous mènerait vers un monde triste, déprimant ? Évidemment pas. Moi je suis pour la croissance de l'amour, de la créativité, de la solidarité...", ajoute-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tendances Yann Arthus-Bertrand Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants