1 min de lecture Régions

Creuse : il loue ses locaux 1 euro pour dynamiser le centre-ville

Le propriétaire de trois immeubles veut lutter contre la désertification du centre-ville de Guéret dans la Creuse en louant des locaux commerciaux à un euro.

Le centre-ville de Guéret, en novembre 2017
Le centre-ville de Guéret, en novembre 2017 Crédit : PASCAL LACHENAUD / AFP
Petit Biscuit

La pancarte ressemble à une affiche de soldes. Sur fond jaune fluo, on peut lire "local à louer, 1 euros par mois pendant un an". Patrick Héquet déplore la désertification du centre-ville de Guéret dans la Creuse et veut utiliser un remède radical : mettre en location ses locaux à un euro symbolique pour attirer des commerces.

Dans la Grande rue de cette-ville connue pour ses bâtisseurs de cathédrales, les rideaux de fer sont baissés et les passants ne sont plus légion. Patrick Hequet, lui, placarde sur ses trois immeubles ses affiches. Il espère que son offre choc va enfin attirer des commerçants dans le centre-ville, explique-t-il dans le journal local La Montagne. "Même s’il n’y a qu’une centaine de clients par semaine, ça fera toujours des magasins rouverts", déclare-t-il dans le quotidien.

"Normalement, cet investissement immobilier que j'ai réalisé il y a une quinzaine d'années devait payer ma retraite, mais là, je continue à me lever chaque matin", explique-t-il à RTL.fr. Comme le reste de la ville, deux de ses locaux sont inexorablement videset la troisième enseigne qu'il héberge fait ses valises.

"Un euro par mois, c'est presque rien !"

L'arrière grand-mère de Patrick Hequet habitait Guéret, c'est donc tout naturellement qu'il a choisi d'ouvrir ici sa boutique de cigarettes électroniques. Mais les affaires de ce forain se font de plus en plus difficiles. "Aujourd'hui, mon investissement me coûte plus qu'il ne me rapporte !", dit le propriétaire de 52 ans.

À lire aussi
Un train TER (illustration) trains
SNCF : les TER ont coûté 8,5 milliards d'euros en 2017, "une activité coûteuse"

"Un euro par mois, c'est presque rien ! Ce n'est pas ce qui va me permettre de payer mes 14.000 euros de taxes foncières sur ces trois magasins", souffle-t-il. La seule condition qu'il a posée : utiliser un bail 3-6-9 qui lie le locataire pendant au mois trois ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Régions Territoire Creuse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants