2 min de lecture Crash Air Algérie

Crash Air Algérie : ce qu'il faut savoir sur l'hommage de la nation et la mise en berne

DÉCRYPTAGE - Pour honorer la mémoire des 54 Français décédés dans le vol AH5017 au Mali, la France est en deuil lundi pour trois jours et les drapeaux mis en berne. Un hommage qui n'est pas inédit.

La République rend un hommage appuyé lorsqu'elle met ses drapeaux en berne
La République rend un hommage appuyé lorsqu'elle met ses drapeaux en berne Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
Journaliste RTL

Pour trois jours, la France est en deuil. Après avoir perdu 54 ressortissants français dans le crash de l'avion reliant Ouagadougou à Alger jeudi dernier, François Hollande, au premier plan dans la gestion de ce drame, a annoncé la mise mise en berne des drapeaux du pays pour 72 heures à partir de lundi. Un hommage appuyé de la nation aux victimes dont les règles ne sont pas déterminées de manière précise.

En quoi consiste une mise en berne ?

Lundi dès le lever du soleil, tous les bâtiments administratifs de l'Hexagone baisseront l'étendard tricolore en signe de deuil. Et ce, jusqu'à mercredi soir. L'Élysée mettra ses drapeaux en berne à partir de 6 heures du matin. 

Concrètement, les emblèmes tricolores seront descendus "à mi-drisse (mi-mât) pour une durée déterminée", explique un document de la préfecture des Hautes-Alpes. 

Contrairement au deuil national, les bâtiments officiels resteront ouverts, et les agents de l'État ne seront pas tenus de rendre solennellement hommage aux victimes, comme ils l'avaient fait pour celles du 11 septembre.

Qui prend cette décision ?

À lire aussi
L'épave de l'avion Air Algérie a été retrouvée au Mali, près du Burkina Faso Crash Air Algérie
Crash Air Algérie : "Il nous manque une partie des informations", estime une proche des victimes

Les règles protocolaires prévoient qu'il appartient au Premier ministre, par l’intermédiaire du secrétariat général
du Gouvernement, de déterminer le pavoisement (en cas de bonnes nouvelles) ou la mise en berne.

Dans ce cas-ci, François Hollande a fait passer une circulaire inter-ministérielle - comme ce fut le cas pour la mort de Nelson Mandela -  pour déterminer les modalités de la mise en application de cette décision, après l'avoir annoncé publiquement.

Quelles circonstances peuvent déclencher une mise en berne ?

Dans la Constitution, la mise en berne des drapeaux n'est pas autrement réglementée que par le décret du 13 septembre 1989, qui dit : "Lors du décès du Président de la République, les drapeaux et étendards des armées prennent le deuil ; les bâtiments de la flotte mettent leurs pavillons en berne."

Cependant des exceptions peuvent être faites à la discrétion de l'exécutif. Au niveau local, une commune peut par exemple mettre ses drapeaux en berne si un maire vient à décéder.

Les précédents pour Mandela, le 11 septembre et... Staline

Depuis que la France est sous la Ve République, les drapeaux ont été mis en berne pour la mort des Présidents, comme le régit le protocole. Ainsi, Charles de Gaulle, Georges Pompidou et François Mitterrand ont eu droit à ces honneurs. 

Les drapeaux avaient également été mis en berne pour rendre hommage aux victimes du 11 septembre 2001 ou à celles des attentats de Madrid (2004).

Des personnalités ont également été célébrées par la France. Parmi elles : Joseph Staline (1953) ou encore Ronald Reagan (2004). La dernière en date était Nelson Mandela. Le pape Jean-Paul II avait lui aussi eu droit à cet honneur, provoquant des réactions partagées dans la classe politique à l'époque.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crash Air Algérie Transports François Hollande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773447433
Crash Air Algérie : ce qu'il faut savoir sur l'hommage de la nation et la mise en berne
Crash Air Algérie : ce qu'il faut savoir sur l'hommage de la nation et la mise en berne
DÉCRYPTAGE - Pour honorer la mémoire des 54 Français décédés dans le vol AH5017 au Mali, la France est en deuil lundi pour trois jours et les drapeaux mis en berne. Un hommage qui n'est pas inédit.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/crash-air-algerie-ce-qu-il-faut-savoir-sur-l-hommage-de-la-nation-et-la-mise-en-berne-7773447433
2014-07-27 19:10:08
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4d27iGbay9lpuLGnIvK5GQ/330v220-2/online/image/2014/0727/7773448174_la-republique-rend-un-hommage-appuye-lorsqu-elle-met-ses-drapeaux-en-berne.jpg