1 min de lecture Éducation nationale

Corse : deux institutrices menacées pour une chanson en arabe

Elles voulaient faire chanter "Imagine" dans plusieurs langues à leurs petits élèves. Plusieurs parents s'en sont violemment pris aux enseignantes.

La cour de récréation d'une école primaire (illustration).
La cour de récréation d'une école primaire (illustration). Crédit : FRED DUFOUR / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

À cause de cette petite polémique, les enfants de l'école ont été privés de kermesse... Certains parents refusaient que les élèves chantent Imagine dans plusieurs langues, dont l'arabe, lors de la fête de fin d'année. Et l'ont violemment fait savoir. Une plainte contre X a été déposée par l'inspection d'académie de la Corse, après des menaces contre les deux institutrices qui avaient eu l'idée de cette reprise, a indiqué le rectorat ce lundi 15 juin.

Ces enseignantes de l'école du village de Prunelli-di-Fiumorbu (Haute-Corse) avaient préparé leurs élèves à chanter Imagine, de John Lennon, en plusieurs langues (français, corse, arabe, anglais et espagnol) pour la kermesse de fin d'année, prévue le 26 juin.

Les enseignants dénoncent un "amalgame"

Plusieurs parents ont protesté contre ce projet et des menaces de perturber le déroulement de la kermesse ont été proférées contre les enseignantes, qui ont saisi l'inspection d'académie.

Les instituteurs de l'école primaire de ce village à forte communauté maghrébine, sur la façade orientale de la Corse, regrettent dans un communiqué "l'amalgame entre langue et religion ainsi que la désinformation véhiculée par certains parents". Faisant jouer leur "droit de retrait", ils n'ont pas assuré leur service lundi et la kermesse a été annulée.

Risque sécuritaire

À lire aussi
élections européennes
Les résultats des européennes 2019 en Corse par département

"L'espace de neutralité dû aux élèves et la sécurité de personnes ne peuvent être garantis", selon le communiqué des enseignants. Ceux-ci affirment "respecter les programmes d'enseignement inscrits dans les instructions officielles".

Le recteur d'académie Michel Barat, leur a apporté son soutien, regrettant cette "attitude inqualifiable contre les valeurs que représente l'école".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Islamophobie Racisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants