1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus en Belgique : à Bruxelles, un faux rassemblement tourne à l'émeute
1 min de lecture

Coronavirus en Belgique : à Bruxelles, un faux rassemblement tourne à l'émeute

L'évènement organisé sur Facebook a rassemblé entre 1.500 et 2.000 personnes dans le parc du Bois de la Cambre jeudi 1er avril. La police a dû intervenir.

Entre 1.500 et 2.000 personnes se sont rassemblées dans le parc du Bois de la Cambre à Bruxelles jeudi 1er avril lors d'un faux évènement organisé sur Facebook
Entre 1.500 et 2.000 personnes se sont rassemblées dans le parc du Bois de la Cambre à Bruxelles jeudi 1er avril lors d'un faux évènement organisé sur Facebook
Crédit : FRANÇOIS WALSCHAERTS / AFP
Coronavirus en Belgique : à Bruxelles, un faux rassemblement tourne à l'émeute
01:34
Louis Chahuneau & AFP

Un poisson d'avril qui tourne mal. Près de 1.500 à 2.000 personne s'étaient rassemblées dans le parc du Bois de la Cambre, à Bruxelles, jeudi 1er avril, après qu'un faux évènement a été organisé sur Facebook.

Mais la police n'a pas trop goûté à la plaisanterie, en pleine vague épidémique et alors que le gouvernement belge a fermé lundi 29 mars les universités et écoles pour plusieurs semaines, afin de lutter contre l'épidémie de coronavirus.

Des dizaines de policiers, à cheval ou à pied, en équipements anti-émeutes, ont essuyé des jets de projectiles au moment d'intervenir. Un camion à eau à tenté de disperser la foule, mais plusieurs centaines de participants étaient encore présents en début de soirée dans le parc. Trois policiers ont été blessés et l'un d'entre eux a dû être emmené à l'hôpital, selon un bilan provisoire fourni par la police locale. Le parquet a annoncé l'ouverture d'une enquête pour identifier les organisateurs de ce rassemblement.


"Les gens ont besoin de prendre l'air, mais on ne peut pas tolérer de tels rassemblements dans le Bois de la Cambre", a réagi sur Twitter le bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close, mettant en parallèle ces débordements avec les efforts fournis par les soignants contre le virus. "Les personnes qui n'obtempèrent pas aux injonctions de la police risquent l'arrestation et des poursuites. Merci à la police pour le travail difficile et aux gens qui respectent les règles depuis plus d'un an", a ajouté l'élu socialiste. 

À lire aussi

La Belgique compte déjà plus de 22.000 morts du coronavirus et un des taux de mortalité du virus parmi les plus élevés du monde.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/