1 min de lecture Précarité

Coronavirus : chez les étudiants, "l'échec risque d'exploser si on ne fait rien", alerte l'UNEF

INVITÉE RTL - Mélanie Luce, présidente de l'UNEF a réagi aux récentes annonces d'Emmanuel Macron pour tenter d'endiguer les conséquences de la crise sanitaire sur les étudiants.

Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Coronavirus : chez les étudiants, "l'échec risque d'exploser si on ne fait rien", fustige l'UNEF Crédit Image : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Petit Matin - Julien Sellier
Julien Sellier édité par Venantia Petillault

Les étudiants sont confinés, isolés, confrontés au plus près de la crise sanitaire. Après deux tentatives de suicide à Lyon et l'appel des doyens de l'université, Emmanuel Macron est allé à la rencontre de nos jeunes sur le campus de Saclay et il a annoncé un allégement du protocole.

"On constate qu'il y a une première porte ouverte pour que la situation des étudiants évolue. Mais pour nous c'est largement insuffisant car déjà, à l'issue du premier confinement, un étudiant sur six avait décroché. La situation est vraiment critique maintenant. Retourner en cours un seul jour par semaine ne suffira pas pour raccrocher les wagons. On demande une alternance, une semaine en cours, une semaine en distanciel pour augmenter la jauge et dédoubler les classes comme en lycée ou en prépa. Les étudiants qui se présentent aux examens sont très peu nombreux, l'échec risque d'exploser si on ne fait rien maintenant", fustige la présidente de l'UNEF.

Emmanuel Macron, a annoncé que tous les étudiants auraient droit à deux repas par jour pour le prix d'un euro, une mesure là aussi jugée insuffisante par Mélanie Luce : "On ne peut pas répondre à la précarité en avançant au compte-goutte. Certains étudiants mangent une fois par jour. Il faut augmenter les bourses et les aides au logement, il faut donner de l'argent directement aux étudiants. Si on ne résout pas le problème, on ne pourra jamais revenir en cours sereinement."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Précarité Épidémie Études supérieures
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants