2 min de lecture Santé

Contraception : les Françaises délaissent la pilule au profit d'autres méthodes

Une nouvelle enquête publique sur la contraception a confirmé que les Françaises se détournent de la pilule au profit d'autres méthodes.

De plus en plus de femmes décident d'arrêter la pilule
De plus en plus de femmes décident d'arrêter la pilule Crédit : GabiSanda/Pixabay
lucie valais
Lucie Valais
et AFP

Elles étaient 45% en 2010, elles ne sont plus que 36,5% à prendre la pilule en 2016. D'après une nouvelle enquête sur les méthodes de contraception, les femmes prennent de moins en moins ce contraceptif oral, au profit d'autres moyens, notamment le stérilet, d'après un baromètre de l'agence sanitaire gouvernementale Santé publique France, publiée ce lundi 25 septembre. Si la pilule reste le moyen de contraception le plus utilisé, surtout chez les jeunes femmes, la désaffection à son égard progresse.

Davantage utilisée parmi les 15-19 ans (60,4%) et les 20-24 ans (59,5%), son utilisation diminue par la suite pour concerner moins de la moitié (47,8%) des 25-29 ans et plus qu'un tiers (35,4%) des 30-34 ans. La cause de ce désamour, le "débat sur les risques des pilules de 3e et 4e génération", souligne ce baromètre, réalisé à l'occasion de la Journée mondiale de la contraception, le mardi 26 septembre.

La polémique sur le risque des pilules de 3e et 4e génération avait été lancée en 2012, suite à la plainte - classée sans suite par la justice le 19 septembre dernier - d'une victime d'un accident vasculaire cérébral imputé à une pilule de 3e génération. La jeune femme, handicapée, avait accusé le laboratoire allemand Bayer, fabriquant de son contraceptif oral. Une méfiance avait résulté de cette polémique, encourageant les femmes à arrêter la pilule. D'autant plus qu'elle causerait plusieurs effets secondaires, comme des nausées, des migraines et des prises de poids.

D'autres moyens de contraception

Si les femmes délaissent la pilule - qui reste cependant la méthode la plus utilisée -, d'autres moyens contraceptifs eux, sont plus utilisés. C'est notamment le cas du stérilet ou dispositif intra-utérin (DIU), qui augmente de 6,9% part rapport à 2010. Les gynécologues, qui ont longtemps refusé de poser un stérilet à une femme n'ayant pas eu d'enfant, ont revu leur position.

À lire aussi
Changement d'heure : quels appareils doivent être réglés dimanche 31 mars ? changement d'heure
Changement d'heure : quels sont les appareils à mettre à jour manuellement ?

L'utilisation du préservatif progresse également de 4,7%, et de l'implant de 1,9%. L'enquête, réalisée auprès de 4.315 femmes âgées de 15 à 49 ans, rapporte que 8% d'entre elles n'utilisent aucun moyen de contraception, contre 13,6% en 2010. Moins de 5% de femmes utilisent des méthodes dites "traditionnelles" telles que la symptothermie, la méthode des températures et le retrait.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Pilule Contraception
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants