1 min de lecture Tempête Xynthia

Cinq ans après la tempête Xynthia, La Faute-sur-Mer veut renaître

REPLAY - Dans la nuit du 27 au 28 février 2010, la tempête Xynthia s'abattait sur La Faute-sur-Mer (Vendée). Cinq ans après ce drame, la ville veut revaloriser les zones détruites.

Carpentier-245x300 RTL Evenement Stéphane Carpentier
>
Cinq ans après la tempête Xynthia, La Faute-sur-Mer veut renaître Crédit Média : Florence Cohen | Durée : | Date : La page de l'émission
Florence Cohen
Florence Cohen et La rédaction de RTL

Cela fait cinq ans jour pour jour que la tempête Xynthia frappait l'Ouest de la France. Au total, 53 personnes sont décédées dont 29 dans la commune de Faute-sur-Mer, en Vendée. Les victimes ont péri, noyées sous 2,80 mètres d'eau. Les maisons de l'époque construites sous le niveau de la mer ont disparu et laissent place aujourd'hui à des montagnes de gravats sur une friche de 50 hectares.

Même si la ville garde encore les stigmates de ce drame terrible, la Faute-sur-Mer veut renaître. La municipalité souhaite redonner ses lettres de noblesse à cette petite commune meurtrie par les vagues.

Il s'agit de donner un nouveau souffle, une nouvelle image mais surtout une notoriété positive à cette petite station balnéaire.

Patrice Gabard, journaliste RTL
Partager la citation

Pour ce faire, la ville propose de reconvertir un ancien camping dévasté en parc paysager, de mettre à disposition des jeunes des aires de jeux ou encore de construire un boulodrome pour les aînés. Les zones déconstruites vont être revalorisées dont la tristement célèbre "cuvette mortifère". Ainsi, la ville mise sur la construction d'un parcours de golf de neuf trous, d'un centre équestre et des espaces de maraîchages pour les associations et les particuliers.

RTL vous recommande
Lire la suite
Tempête Xynthia Urbanisme Vendée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants