1 min de lecture Thierry Lepaon

CGT : pressé de démissionner, Lepaon réfléchit

Pressé de démissionner, le numéro 1 de la CGT Lepaon se donne le temps de réflexion jusqu'après les fêtes.

Thierry Lepaon est à la tête de la CGT depuis le 22 mars 2013 (archives).
Thierry Lepaon est à la tête de la CGT depuis le 22 mars 2013 (archives). Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Pas de coup de théâtre avant Noël : le numéro un de la CGT Thierry Lepaon, pressé de démissionner par de nombreuses fédérations de la centrale, "réfléchira" à sa décision, d'ici la prochaine réunion de la direction fixée au 6 janvier.

S'il s'accroche à son fauteuil, Thierry Lepaon - épinglé pour le coût des travaux réalisés dans son appartement de fonction et dans son bureau et des indemnités reçues de CGT Normandie - court alors le risque d'une révocation le 13 janvier par le "parlement" de la CGT.

Equation délicate pour le remplacer

Lors d'une réunion ce lundi des cadres dirigeants du syndicat, "une majorité large de la cinquantaine d'organisations qui se sont positionnées a demandé la démission de Thierry Lepaon", selon une source interne.
S'il démissionne, la CGT se trouvera devant l'équation difficile de trouver un ou des remplaçants, alors que les dissensions internes, séquelles de la bataille de succession de 2012, sont encore vivaces. 
Conscientes des difficultés de trouver une personnalité consensuelle, des fédérations - services publics, fonction publique - penchent pour une "direction collégiale", dans l'attente du congrès en 2016.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Thierry Lepaon Cgt Affaires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants