1 min de lecture On est fait pour s'entendre

Ces paroles blessantes qui nous marquent à vie

De simples paroles, en apparence inoffensives, qui peuvent rester ancrées en nous toute une vie... Ces petites phrases qui font mal sont dans On est fait pour s'entendre !

On est fait pour s'entendre - Flavie Flament On est fait pour s'entendre Flavie Flament iTunes RSS
>
Ces paroles blessantes qui nous marquent à vie Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission

Dans un monde où les échanges sont de plus en plus nombreux et rapides, il est possible que nous ayons oublié quelque peu le poids que peuvent avoir les mots...  Or certains sont loin d'être futiles ou banals : une remarque sur le physique, une phrase décourageante, une insulte ou même une critique émanant d'un proche peuvent devenir omniprésentes dans une vie.

Vous souhaitez témoigner par écrit, intervenir dans l'émission ou proposer des sujets ? 
Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante : onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ici) ou contactez-nous en message privé sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter !

"On est fait pour s'entendre", le magazine qui vous ressemble et vous rassemble, de 15h à 16h, en direct, sur RTL ! 

Invité.e.s

Laurence Lemoine, psychologue et rédactrice en chef adjointe à Psychologies Magazine, partenaire de l'émission 

À lire aussi
Jusqu'à quel point les écrans sont-ils dangereux pour nos enfants ? société
Jusqu’à quel point les écrans sont-ils dangereux pour nos enfants ?

Aurélia Schneider, psychiatre et auteure de La charge mentale des femmes (Larousse) 

Psychologies septembre 2019
Psychologies septembre 2019
La charge mentale des femmes
La charge mentale des femmes
Lire la suite
On est fait pour s'entendre Flavie Flament Campagne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants