1 min de lecture Tourisme

Center Parcs se pourvoit en cassation contre la suspension du chantier de Roybon

Pierre&Vacances-Center Parcs a annoncé son pourvoi en cassation contre la décision de suspendre le chantier de Roybon.

Des manifestants soutiennent le projet de Center Parcs à Roybon, le 7 décembre 2014.
Des manifestants soutiennent le projet de Center Parcs à Roybon, le 7 décembre 2014.
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Pierre&Vacances-Center Parcs a annoncé qu'il allait se pourvoir en cassation à la suite de la décision du tribunal administratif de Grenoble de suspendre un arrêté de la préfecture de l'Isère qui autorisait la construction d'un parc.

Dans un communiqué publié mercredi, le groupe a indiqué qu'il prenait "la décision de se pourvoir en cassation auprès du Conseil d'Etat" au lendemain de la suspension d'un arrêté préfectoral du 3 octobre 2014 qui autorisait le projet au titre de la loi sur l'eau.

Center Parcs estime légitime de poursuivre le défrichement

Si le tribunal administratif a suspendu l'arrêté préfectoral du 3 octobre 2014 qui autorisait le projet au titre de la loi sur l'eau, dans le même temps, il a rejeté trois recours qui attaquaient un second arrêté, -pris le 16 octobre - qui autorisait la destruction d'espèces protégées et de leurs habitats, en estimant "qu'aucun doute sérieux ne pesait sur sa légalité".

C'est sur la base de cette double décision du tribunal administratif que le groupe Pierre&Vacances- Center Parcs assure qu'il est "légitime" de poursuivre le défrichement. Comme le disent avec lui les partisans du projet de ce parc de 202 hectares qui devrait à terme proposer un millier de cottages et une bulle aquatique tropicale, pouvant accueillir plus de 5.600 personnes.

Dans les faits, les travaux restent bloqués par les zadistes

À lire aussi
faits divers
Isère : deux moniteurs de ski meurent dans une avalanche provoquée par des skieurs

Cependant, tant que les zadistes installés sur place depuis novembre dernier ne bougent pas, les travaux de défrichement sont bloqués. Et les travaux de construction du centre lui même, prévus fin 2015/début 2016, sont suspendus au jugement sur le fond qui est attendu en juin 2015.

Soucieux de ne pas envenimer le débat, Center Parcs va "se rapprocher des services de l'Etat sur les modalités de reprise du chantier, dans un climat qu'il souhaite apaisé et serein après ces décisions de justice".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tourisme Construction Isère
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants