1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Cargo à la dérive près de La Rochelle : le remorquage retardé à cause de la météo
2 min de lecture

Cargo à la dérive près de La Rochelle : le remorquage retardé à cause de la météo

Les sauveteurs attendent une amélioration météo pour intervenir après l'échec de vendredi, mais les conditions étaient toujours défavorables samedi.

Le Modern Express est à la dérive depuis le 26 janvier
Le Modern Express est à la dérive depuis le 26 janvier
Crédit : Capture Twitter Premar Atlantique
Le cargo toujours à la dérive à 18 heures samedi
00:01:20
La rédaction numérique de RTL & AFP

Après une tentative infructueuse vendredi 29 janvier, les autorités maritimes espéraient tenter une nouvelle fois leur chance samedi. Les experts de sauvetage et de renflouement attendaient une météo plus favorable pour essayer de préparer le Modern Express au remorquage. Mais finalement, les conditions météorologiques étaient encore trop risquées (creux de sept mètres) et aucune intervention n'a pas être faite samedi à 18 heures. Pour rappel, ce grand cargo est à la dérive depuis cinq jours au large des côtes françaises (200 km environ), dans le golfe de Gascogne.

Des renforts doivent arriver pour prêter main forte aux professionnels déjà sur place. L'équipe de spécialistes de la société néerlandaise Smit Salvage, mandatée par l'armateur, devait recevoir en matinée le renfort de deux équipiers par hélicoptère. Vendredi, lors d'une première tentative, l'un d'eux a dû être évacué, légèrement blessé à l'épaule. "De son propre aveu cela aurait pu être beaucoup plus sérieux et estime avoir eu beaucoup de chance", a précisé un porte-parole de la préfecture. 

Un sauvetage repoussé à lundi ?

Vendredi, malgré une forte houle, quatre experts de Smit étaient montés à bord du cargo, opération périlleuse avec une gîte à 40-50 degrés. Ils avaient pu passer une première "ligne de passage" légère entre le cargo et un remorqueur. Mais celle-ci a rompu sous l'effet du mouvement des navires, imprimé par la houle. Puis la venue de la nuit a interrompu la tentative. Les experts veulent passer un câble autour du géant de fer afin de pouvoir ensuite le remorquer. 

La météo samedi matin "est en dégradation", et les conditions sont moins favorables à un nouvel essai, avec des vents de 60 km/h, et des rafales à 70 km/h, une mer très forte, aux creux de 4 à 6 mètres, a précisé la préfecture. Les sauveteurs attendaient d'être au complet pour un briefing à la mi-journée et une décision sur un nouvel essai. Ils pourraient bien rester à terre ce samedi, d'autant plus que la météo ne prévoyait, à ce stade, pas de franche amélioration dimanche.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire