1 min de lecture Santé

Cancer de la prostate : encore trop de dépistages non recommandés

Les dépistages non recommandés par les autorités sanitaires sont encore trop pratiqués en France, alerte une étude de l'agence Santé publique France.

Un docteur prend part aux recherches d'un traitement pour le cancer de la prostate
Un docteur prend part aux recherches d'un traitement pour le cancer de la prostate
Philippe Peyre
Philippe Peyre
et AFP

Un dépistage inutile voire même dangereux. Alors que l'on ne cesse d'être incité à se faire dépister en termes de cancers ou autres maladies, une étude de l'agence Santé publique France publiée mardi 15 novembre alerte sur le recours à des dépistages non recommandés concernant le cancer de la prostate chez les hommes. 

L'agence sanitaire française pointe du doigt le dépistage par le test PSA (antigène prostatique spécifique). Le PSA est présent dans le sérum des hommes à une faible concentration mais il augmente en cas de cancer de la prostate. Sauf qu'il augmente également lors de pathologies non cancéreuses et de surcroît, selon l'agence du médicament (ANSM), un taux normal de PSA dans le sérum masculin n'écarte pas la présence d'un cancer. D'où l'avertissement qu'a émis la Haute autorité de Santé (HAS) qui a choisi de ne pas recommander ce dépistage dont le bénéfice n'a pas été démontré "en terme de réduction de mortalité globale". 

Déjà en 2012, l'Assurance maladie avait tiré la sonnette d'alarme face à l'utilisation "massive" de ce test PSA. Entre 2013 et 2015, 48% des hommes de 40 ans et plus avaient eu au moins un dosage de PSA et ils étaient autour de 90% entre 65 et 79 ans, selon les données de l'Assurance maladie et de l'Association française d'urologie. La Haute autorité de Santé souligne le risque de sur-diagnostic et par conséquent de sur-traitement. Il n'en demeure pas moins que le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l'homme avec près de 54.000 nouveaux cas en 2011. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Cancer Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785787876
Cancer de la prostate : encore trop de dépistages non recommandés
Cancer de la prostate : encore trop de dépistages non recommandés
Les dépistages non recommandés par les autorités sanitaires sont encore trop pratiqués en France, alerte une étude de l'agence Santé publique France.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/cancer-de-la-prostate-les-depistages-non-recommandes-sont-tres-frequents-7785787876
2016-11-15 14:26:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/6nv71d0f05ds19QIAfwV0A/330v220-2/online/image/2016/1115/7785788151_un-docteur-prend-part-aux-recherches-d-un-vaccin-pour-le-cancer-de-la-prostate.jpg