1 min de lecture Paris

Bassin parisien : sous les pavés... des volcans

D'après une nouvelle coupe géologique, le sous-sol du bassin parisien regorge de gaz, d'eau, mais aussi de très anciens volcans.

Le Bassin parisien s'étend d'Est en Ouest de chaque côté de Paris, des Vosges à la Normandie (illustration).
Le Bassin parisien s'étend d'Est en Ouest de chaque côté de Paris, des Vosges à la Normandie (illustration). Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AF
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Une nouvelle coupe géologique du Bassin parisien, le plus grand bassin sédimentaire français, révèle des réserves potentielles importantes en gaz naturel et en eau, mais aussi de très anciens volcans.

La dernière coupe du Bassin parisien, qui s'étend d'Est en Ouest de chaque côté de Paris, des Vosges à la Normandie, datait de 1980. Présentée ce mercredi 5 novembre par l'Association des géologues du bassin de Paris, l'AGBP, la nouvelle coupe a bénéficié des dernières techniques modernes d'imagerie.

Le retour du charbon en Lorraine ?

Dans la partie Est a été trouvé "un gigantesque bassin d'âge carbonifère" (entre 295 et 215 millions d'années), de plus de 5.000 mètres d'épaisseur. Les géologues estiment qu'il pourrait contenir d'importantes réserves en gaz de houille, avec un potentiel exploitable en Lorraine.

Sous le plateau lorrain également, la coupe fait apparaître de très anciens volcans fossilisés, âgés de 250 millions d'années. Le Bassin parisien recèle par ailleurs dans son coeur une potentielle réserve stratégique d'eau potable "de très bonne qualité".

S'il y avait un gros problème d'alimentation en eau pour la ville de Paris [...] on aurait cette énorme réserve d'eau potable.

Didier Bonijoly, président de l'AGBP
Partager la citation
À lire aussi
Edouard Philippe, Marlène Schiappa, Gabriel Attal et Agnès Pannier-Runacher La République En Marche
Municipales 2020 : quels résultats pour les ministres engagés au deuxième tour ?

"S'il y avait un gros problème d'alimentation en eau pour la ville de Paris, par exemple une grosse pollution sur les eaux de la Seine, on aurait cette énorme réserve d'eau potable", précise Didier Bonijoly, président de l'AGBP.

Le géologue souligne que le Bassin parisien est étudié depuis le XIXème siècle. "C'est passionnant de voir comment, en deux siècles, on a eu une vision incroyablement plus précise", note-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Gaz Volcan
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants