1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. #BalanceTonHosto : le personnel soignant s'en prend aux absurdités à l'hôpital
1 min de lecture

#BalanceTonHosto : le personnel soignant s'en prend aux absurdités à l'hôpital

Lancé le 12 janvier dernier, le hashtag rencontre un vif succès et permet aux soignants de dénoncer les absurdités qu'ils rencontrent au quotidien dans les établissements où ils exercent leur métier.

La jeune fille a été rapidement hospitalisée
La jeune fille a été rapidement hospitalisée
Crédit : PHILIPPE LOPEZ / AFP
#BalanceTonHosto : le personnel soignant s'en prend aux absurdités à l'hôpital
02:56
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Depuis deux semaines, c'est un hashtag qui fait vivement réagir le personnel soignant des hôpitaux. Avec #BalanceTonHosto, plusieurs centaines de soignants et internautes ont pu souligner les situations ubuesques et les défauts de conception des hôpitaux français.

Des situations dénoncées par ceux qui y travaillent. Le 12 janvier dernier, Primum Non Nocere, qui fait également de la vulgarisation médicale sur YouTube, lance le mouvement.

"Bon, je tente le # de l'humour. Balance les absurdités de ton hôpital #BalanceTonHosto". Pour initié le tout, il a fait part de son expérience. "Quand ils ont construit le nouveau bloc opératoire de mon chu ils ont pensé à tout sauf aux couloirs pour transporter les malades. Sauf que le bloc est au 7ème étage... Ils ont donc construit un coffrage autour de l'étage pour faire le couloir."

Rapidement, le hashtag a été très commenté et alimenté par le vécu de beaucoup de soignants. Une d'entre elle a ainsi expliqué que le service gérontologie qui devait être installé dans un bâtiment flambant neuf ne disposait pas de suffisamment d'espace dans les couloirs pour faire passer deux fauteuils roulants.

À écouter aussi

Un autre a décrit une situation à peine croyable : la construction à plusieurs kilomètres l'un de l'autre de deux services pourtant complémentaires. "Ici le service pneumologie est dans un CHU en centre-ville et la chirurgie thoracique dans un autre en périphérie."

Si tous ces messages sont publiés avec beaucoup d'humour, ils rappellent toutefois que les moyens mis à la disposition des hôpitaux publics sont parfois loin d'être suffisants.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/