1 min de lecture Baccalauréat

Bac 2014 : les antisèches ont toujours du succès pour frauder

INFOGRAPHIE - Alors que les épreuves du bac ont débuté ce lundi 16 juin, le point sur les fraudes les plus utilisées en 2013 lors de l'examen. Les nouvelles technologies arrivent en tête.

Les nouvelles technologies sont les techniques les plus utilisées pour frauder au bac
Les nouvelles technologies sont les techniques les plus utilisées pour frauder au bac Crédit : EVA/FH L.SAUBADU/E.VAISSIÈRE / AFP
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

Passe ton bac d'abord, mais pas à n'importe quel prix. Alors que les lycéens ont entamé la première épreuve du baccalauréat ce lundi 16 juin et que les sujets de philosophie ont fuité sur Twitter, retour sur les techniques de fraudes les plus utilisées en 2013.

Les nouvelles technologies sont les techniques les plus utilisées pour frauder au bac
Les nouvelles technologies sont les techniques les plus utilisées pour frauder au bac Crédit : EVA/FH L.SAUBADU/E.VAISSIÈRE / AFP

Sans surprise, les nouvelles technologies arrivent en tête dans les techniques les plus utilisées avec 36,5%, mais l'antisèche a toujours du succès, favorisée par 28,61% des tricheurs.

Peu importe la manière, la punition est la même. Un candidat qui triche risque jusqu'à 3 ans de prison, 9.000 euros d'amende et l'interdiction de s'inscrire aux examens et dans l'enseignement supérieur pendant 5 ans. Malgré les sanctions prévues, 325 cas de fraudes ont été comptabilisés l'année dernière.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Baccalauréat Éducation nationale Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants