2 min de lecture Aulnay-sous-bois

Aulnay-sous-Bois : l'appel au calme des soeurs de Théo

VIDÉO - Les soeurs de Théo, le jeune homme blessé par des policiers, demandent l'arrêt des violences qui secouent la ville.

Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

"On espère vraiment que tout ce qui s'est passé durant ces quelques jours va s'arrêter là et que les gens vont comprendre que la justice est là pour faire son travail et qu'elle le fera". Aurélie et Éléonore ont adressé un message d'apaisement ce mardi 7 février dans un entretien vidéo filmé par Le Parisien. Les sœurs de Théo, gravement blessé par des policiers font référence aux violences qui ont eu lieu pour la troisième nuit consécutive lundi 6 février à Aulnay-sous-Bois. 

26 interpellations et des véhicules incendiés, c'est le bilan de la nuit de lundi à mardi. Ces incidents ont éclaté après les violences policières qu'a subies Théo, 22 ans, lors de son arrestation le 2 février dernier. Le jeune homme qui est actuellement hospitalisé en raison de graves blessures au niveau de la zone rectale, s'est vu prescrire 60 jours d'incapacité totale de travail (ITT). 

Nous demandons à tous ceux qui créent ces incidents d'avoir confiance en la justice

Les soeurs de Théo
Partager la citation

"Il faut agir. Ce n'est pas Théo qui attend, ce n'est pas sa famille qui attend, c'est toute la France qui attend que les personnes qui portent l'uniforme respectent ce métier-là", disent les soeurs de la victime. "Qu'il y ait de la colère c'est normal. Par contre, ce qu'il se passe depuis trois jours ce n'est pas ce qu'on demande, ce n'est pas ce qu'on cherche". Ce que la famille de Théo souhaite, "c'est que la justice nous donne des réponses. Donc nous demandons à tous ceux qui créent ces incidents d'être patient, d'attendre avec nous dans le calme, et d'avoir confiance en la justice", concluent Aurélie et Éléonore. 

À lire aussi
Le parc Montsouris, dans le 14e arrondissement de Paris, sera ouvert toute la nuit météo
Canicule : des parcs ouverts toute la nuit dans plusieurs villes

François Hollande a lui aussi voulu apaiser les esprits. Il a déclaré ce mardi 7 février que "la justice (...) est garante des libertés et les citoyens doivent comprendre que c'est le juge qui les protège". Puis il s'est rendu au chevet de Théo, à l'hôpital Robert-Ballanger d'Aulnay-sous-bois. Selon l'entourage du Président, le chef de l'État est resté une demi-heure avec lui et plusieurs membres de sa famille. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Aulnay-sous-bois Violences Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787126438
Aulnay-sous-Bois : l'appel au calme des soeurs de Théo
Aulnay-sous-Bois : l'appel au calme des soeurs de Théo
VIDÉO - Les soeurs de Théo, le jeune homme blessé par des policiers, demandent l'arrêt des violences qui secouent la ville.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/aulnay-sous-bois-l-appel-au-calme-des-soeurs-de-theo-7787126438
2017-02-07 20:37:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/cO6rgnxe1AzU2kmNnnjjNA/330v220-2/online/image/2017/0207/7787119184_des-policiers-encadrent-la-marche-de-soutien-a-theo-a-aulnay-sous-bois.jpg