1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentats en France : un an après, l'étudiant menacé de mort pour un hommage à "Charlie Hebdo" va mieux
1 min de lecture

Attentats en France : un an après, l'étudiant menacé de mort pour un hommage à "Charlie Hebdo" va mieux

DOCUMENT RTL - La maison de Louis Pasquier a été saccagée en septembre pour avoir rendu hommage à Charlie Hebdo dans son journal étudiant, il a depuis jeté l'éponge de son journal mais dit aller mieux.

Le deuxième numéro de "Charlie Hebdo" après les attentats de janvier est tiré ce mercredi 25 février 2014 à 2,5 millions d'exemplaire.
Le deuxième numéro de "Charlie Hebdo" après les attentats de janvier est tiré ce mercredi 25 février 2014 à 2,5 millions d'exemplaire.
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Attentats en France : un an après, l'étudiant menacé de mort pour un hommage à "Charlie Hebdo" va mieux
01:45
Arnaud Tousch & James Abbott

Son sourire et ses yeux marrons ne laissent rien entrevoir de son année chaotique. Louis prépare aujourd'hui son bac économique et social. Malgré cette année de pression, le jeune homme n'a rien lâché. Il est resté dans le même lycée, mais une partie de lui-même a changé en un an. "Ça va beaucoup mieux je ne reçois plus de menaces, mais j'ai dû quitter mon journal (La mouette bâillonnée) à cause d'une dernière menace qui a été fatale", explique-t-il.

Un soir de septembre, le point de non retour est franchi. Après les menaces, les enveloppes avec des balles, les actes, des inconnus pénètrent dans la maison familiale et saccagent tout. Des exemplaires de Charlie Hebdo sont incendiés dans le salon avec des exemplaires de son journal étudiant et des affiches de Charlie Hebdo ont été arrachées.

Il rêve de devenir journaliste

Il a donc décidé de "partir", mais ne pas donner raison à ses corbeaux qui ont pollué sa vie pendant plusieurs mois. "Si je devais porter un message ce serait plus s'intéresser à la presse 'jeune', de lui donner les moyens pour que les jeunes puissent s'exprimer librement et en toute sécurité", réclame-t-il.

Le 9 janvier, Louis est devenu majeur. Et dimanche, il était place de la République pour défendre la liberté d'expression qui lui est si chère, avec toujours le même rêve de gamin en tête, celui de devenir journaliste.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/