1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentats en France : l'isolement des islamistes testé à la prison de Fresnes
1 min de lecture

Attentats en France : l'isolement des islamistes testé à la prison de Fresnes

Au lendemain des attentats qui ont coûté la vie à 17 personnes, Manuel Valls veut généraliser l'isolement en prison des détenus islamistes radicaux. Une mesure expérimentée à la maison d'arrêt de Fresnes.

La prison de Fresnes (illustration)
La prison de Fresnes (illustration)
Crédit : JOEL ROBINE / AFP
Sina Mir & Marion Dubreuil

Manuel Valls s'est exprimé, ce lundi 12 janvier, en faveur de l'isolement des détenus islamistes. Une annonce qui survient alors que l'enquête policière a démontré qu'Amédy Coulibaly s'est lui-même radicalisé derrière les barreaux. 

Cette mesure d'isolement, évoquée par le Premier ministre, est actuellement testée à la prison de Fresnes, où une vingtaine de détenus radicalisés ont été regroupés dans une même coursive. Ils font leur promenade entre eux, disposent d'un créneau spécial pour les douches et la plupart de leurs activités. 

L'idée c'est bien de les couper de tout contact avec la majorité des détenus et donc de contenir le risque de prosélytisme. Sauf qu'aucun moyen supplémentaire - effectif ou formation - n'a été affecté aux surveillants. Et que certains, comme l'explique Yoan Karar, délégué syndical FO pénitentiaire à Fresnes, craignent que "ce regroupement" des éléments radicaux ne les renforce au sein de la prison. 

Quand ils étaient un peu éclatés dans la prison, ils faisaient leur prosélytisme de manière plus 'sous-marine'

Yoan Carar

"Le fait de les avoir regroupés et non pas isolés a fait augmenter leurs rapports de force. Quand ils étaient un peu éclatés, ils faisaient leur prosélytisme de manière plus sous-marine. Nous, on a vu apparaître des prières collectives, des prêches aux fenêtres. C'est devenu des modèles, c’est un groupe un peu plus écouté. Ça pourrait ouvrir la voie à des détenus faibles psychologiquement qui voudraient du coup se rallier à eux".

À lire aussi

La crainte c'est de voir ces islamistes radicaux se structurer en prison, une cellule terroriste en cellule, comme à l'époque où "le milieu" faisait la loi derrière les barreaux. 

À écouter

Attentats en France : l'isolement des islamistes testé à la prison de Fresnes
01:34
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/