1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentats à Paris : les zones d'ombre toujours présentes après l'assaut à Saint-Denis
2 min de lecture

Attentats à Paris : les zones d'ombre toujours présentes après l'assaut à Saint-Denis

REPLAY / ÉCLAIRAGE - L'assaut donné à Saint-Denis a permis l'arrestation de huit personnes. Mais Abdelhamid Abaaoud et Salah Abdeslam n'en font pas partie.

Abdelhamid Abaaoud, commanditaire présumé des attentats de Paris
Abdelhamid Abaaoud, commanditaire présumé des attentats de Paris
Crédit : DABIQ / AFP
Attentats à Paris : des zones d'ombre toujours présentes après l'assaut à Saint-Denis
00:45
Guillaume Chieze & La rédaction numérique de RTL

24 heures après le spectaculaire assaut de Saint-Denis, les questions sont encore nombreuses. Parmi les principales interrogations ? Les terroristes encore dans la nature après les attentats du vendredi 13 novembre qui ont fait pas moins de 129 morts et près de 352 blessés à Paris et aux abords du stade de France.
>> Le point sur l'enquête après l'assaut de Saint-Denis

L'intervention du RAID rue du Corbillon à Saint-Denis a permis l'arrestation de huit personnes alors que deux autres terroristes ont été tués dans l'assaut alors que les forces de l'ordre pensaient faire face à trois ou cinq hommes dans cet appartement au nord de Paris. Mais Abdelhamid Abaaoud, présenté comme le commanditaire belge de l'attentat, n'a officiellement pas été neutralisé. Si le Washington Post maintient que le Belge de 29 ans a été tué dans l'assaut, les forces de l'ordre ne confirme pas cette information. Le cerveau des attentats, qui est devenu le jihadiste le plus recherché en Belgique, a disparu de la circulation alors qu'il était la cible première de cet assaut. Si sa présence en France semblait impossible, un renseignement qui l'a localisé à Saint-Denis a donc remise en cause sa possible présence en Syrie. 

Deux autres terroristes recherchés

Salah Abdeslam, le terroriste des commando sur les terrasses parisiennes, est lui aussi toujours en fuite alors que les enquêteurs ont perdu sa trace entre Cambrai et Bruxelles vendredi 13 novembre. Un autre protagoniste, appelé le 9e homme, est aussi activement recherché par les enquêteurs. Le terroriste, qui accompagnait les frères Abdeslam lors des attentats dans le Xe et XIe arrondissement de Paris, est toujours non-identifié et pour l'heure, personne ne peut confirmer sa présence ou non dans l'appartement pris d'assaut mercredi 18 novembre. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/