2 min de lecture Attentats à Paris

Attentats à Paris : les voitures retrouvées ont laissé plusieurs indices

ÉCLAIRAGE - La Seat Leon noire retrouvée à Montreuil et la Polo devant le Bataclan ont permis d'obtenir quelques informations sur les auteurs de l'attaque de vendredi à Paris.

Justice : Farouk Ben Abbes, l'islamiste indemnisé par l'État
Justice : Farouk Ben Abbes, l'islamiste indemnisé par l'État Crédit : VALERY HACHE / AFP
James Abbott
James Abbott

Plusieurs indices ont été laissés dans les voitures retrouvées par la Police après les attentats qui ont fait au moins 129 morts vendredi à Paris et à Saint-Denis, alors que l'enquête policière poursuit son cours.

La Seat noire avait été aperçue sur deux sites différents sites différents, selon le procureur de la République de Paris, où des attaques se sont produites dans le Xe et XIe arrondissement de Paris. La Polo a quant à elle été laissée à l'abandon par les kamikazes du Bataclan où au moins 80 personnes ont trouvé la mort.

Des kalachnikovs dans la voiture d'un des commandos trouvée à Montreuil

Plusieurs fusils d'assaut kalachnikov, du même type que ceux utilisés dans les fusillades à Paris vendredi soir, ont été découverts dans la nuit de samedi à dimanche dans la voiture Seat noire retrouvée à Montreuil (Seine-Saint-Denis). 

Les policiers sont intervenus pour vérifier que la voiture n'était pas piégée avant de la fouiller à la recherche d'indices qui pourraient faire avancer l'enquête. Une intervention qui a duré près de deux heures, alors que les forces de l'ordre ont dû évacuer les appartements situés en face de la voiture selon des témoignages recueillis par i-Télé.

La piste belge de la Polo noire du Bataclan

À lire aussi
Un portrait d'Ahmed Merabet orné de fleurs à Paris. Attentats à Paris
Attentat de Charlie Hebdo : la plaque en mémoire d'Ahmed Merabet a été vandalisée

À cette découverte de la nuit de samedi à dimanche, il faut ajouter les indices laissés dans la Polo noire abandonnée par les assaillants du Bataclan devant la salle. Des tickets de parking qui mentionnaient la ville de Molenbeek, plaque tournante du radicalisme islamiste en Belgique, et l'immatriculation du véhicule ont permis d'effectuer ce lien. Ceci a conduit à un coup de filet des forces de police belges samedi.

Cinq hommes ont été interpellés dans cette commune proche de Bruxelles, des arrestations qui "peuvent être vues en connexion avec une voiture Polo grise louée en Belgique retrouvée devant (la salle de concert du) Bataclan", avait confirmé samedi le ministre belge de la Justice Koen Geens à la télévision publique RTBF.

Cette piste belge se précise alors que le parquet fédéral belge a été saisi par le parquet de Paris "de l'exécution de quatre demandes d'entraide judiciaire internationales en relation avec les attentats", selon un communiqué.

>> Suivez l'évolution de la situation en direct ici

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Attentat Attentats
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants