1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentats à Paris : les écoles rouvrent avec des enseignants sous tension
3 min de lecture

Attentats à Paris : les écoles rouvrent avec des enseignants sous tension

La France se relève des attentats du vendredi 13 novembre ce lundi matin. Les écoles vont rouvrir et les enseignants s'interrogent sur la manière d'aborder le drame.

Sortie d'école (illustration)
Sortie d'école (illustration)
Crédit : JACQUES MUNCH / AFP
Martin Cadoret
Martin Cadoret

Ce lundi 16 novembre, la France, et Paris en particulier, va tenter de reprendre une vie normale, après les attentats qui ont endeuillé le pays le vendredi 13 novembre et fait au moins 129 morts et 352 blessés. Les transports en commun vont circuler, les bâtiments culturels publics rouvrir leurs portes, les stades, les parcs seront à nouveau accessibles. Pour beaucoup, il va falloir retourner travailler et pour les enfants, les écoles parisiennes et franciliennes seront ouvertes, avec des drapeaux en berne.

La rédaction vous recommande

Delphine, prof de CM2 et Jean-Marc, le directeur d'une école du XIXe arrondissement de Paris, préparent leur journée. Tous deux cherchent les meilleures phrases pour parler aux enfants. "C'est comme si on avait nous-mêmes perdu quelqu'un de notre famille, on prendrait le temps d'y penser pendant quelques instants" , explique Jean-Marc. "Soi-même on est dans l'émotion. Ce qui est difficile, c'est d'y réfléchir posément", lâche Delphine.

Pour aider les enseignants, le gouvernement a mis en place une page spéciale sur son portail éduscol. Il est notamment recommandé d'adapter les discussions au niveau des élèves. À savoir, ne pas exposer froidement les faits aux plus jeunes, comme en maternelle, mais passer par du dessin libre ou des jeux coopératifs. Au-delà d'une journée, les enfants seront perturbés pendant plusieurs semaines. "Ça peut resurgir à des moments où on s'y attend pas du tout", s'inquiète Delphine. En plus des élèves, le directeur veut prendre en charge les parents. Il prévoit aussi une psychologue scolaire et devra vérifier si aucun enfant ne compte de victimes dans sa famille.

Un dialogue nécessaire

Une minute de silence est prévue dans la journée, dans des conditions laissées à l'appréciation du chef d'établissement. Dans l'école de Jean-Marc, elle se fera dans les classes, sans grand rassemblement dans la cour. "Une minute ou 30 secondes, ça n'a pas énormément d'importance", concède Jean-Marc, pour signifier que c'est le geste qui compte. "En revanche, je pense que c'est important d'initier une conversation avant la minute de silence", rajoute Delphine.

À lire aussi


Un avis partagé par Xavier Pomeraud, psychiatre et directeur du pôle adolescents du CHU de Bordeaux. Pour lui, une minute de silence sans discussion, ce n'est pas une bonne idée. "Pour que les enfants puissent accéder au caractère symbolique de la minute de silence, ils doivent d'abord comprendre ce qu'il se passe. Pourquoi des gens font des choses comme ça ? Tirer sur les autres, se faire exploser, c'est à dire être un kamikaze et pour en être un il faut être complètement fanatique. Il faut expliquer tout ça au enfants", rappelle le praticien.

J'ai des élèves qui sont fichés par les RG

Pierre, professeur à Roanne

Les enseignants sont aussi personnellement sous tension. Pierre est professeur à Roanne. Il appréhende cette journée. "J'ai des élèves qui sont fichés par les RG, on l'a su cette semaine. On a pris ça à la rigolade, on se dit que c'est un effet de mode. Mais demain matin, ces élèves je vais les avoir en face de moi. Comme je suis fonctionnaire, j'ai le devoir d'être neutre mais bon, je suis aussi un être humain. Donc lundi midi, pendant minute de silence, j'appréhende ma réaction". Pour cette minute de silence, François Hollande sera à la Sorbonne. Manuel Valls et la ministre de l'Éducation Najat Vallaud-Belkacem iront ce matin dans une école du 10e arrondissement de la capitale.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/