2 min de lecture Attentats à Paris

Attentats à Paris : les dons aux proches des victimes dépassent les 500.000 euros

Ces dons en ligne permettront de financer les obsèques, assurer les études des enfants ou simplement soutenir les familles des victimes.

Les premiers enterrements des victimes des attentats ont débuté un peu partout en France
Les premiers enterrements des victimes des attentats ont débuté un peu partout en France Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Édouard Nguyen

Comme après les attentats de Charlie Hebdo, des Français ont décidé d'apporter leur soutien aux familles en organisant des cagnottes en ligne. Ces dons aux proches des victimes dépassent les 500.000 euros, selon Le Monde. Et même ces sites, permettant d'organiser les cagnottes, renoncent à leur commission, comme après les attentats de janvier, afin de participer à leur manière.

Des cagnottes créées pour les familles des victimes ont été lancées peu après les attentats du 13 novembre à Saint-Denis et à Paris. Grâce à des sites internet comme Le Pot Commun ou Leetchi.com, les dons sont estimés à plus d'un demi million d'euros selon Le Monde. Ces cagnottes ont différents objectifs, elles permettront de financer les obsèques, assurer les études des enfants ou simplement soutenir les familles

Les Français déjà plus généreux en 2014

Cependant, les victimes des attentats sont des victimes de guerre, ainsi les obsèques sont prises en charge par la Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accidents collectifs (FENVAC). Certaines familles ont décidé de reverser les dons à des association. Par exemple, les proches de Véronique de Bourgies, ont décidé que les dons seraient reversés à l’association humanitaire fondée par la victime 15 ans plus tôt. Véronique Geoffroy de Bourgies, tuée à la Belle équipe, était une journaliste et avait crée une association humanitaire à Madagascar.

Les donneurs ne se limitent pas aux familles, aux amis ou aux collègues. Des internautes, en effet, ont donné parce qu'ils sont des connaissances ayant fréquentés les mêmes établissements scolaires, ils sont originaires des mêmes villes ou ils pratiquent les mêmes métiers. D'autres sont d'anciens clients ou simplement des inconnus souhaitant apporter leur soutien. Les dons affluent, comme après les attentats de janvier.

À lire aussi
Joe Biden le 4 novembre 2020 Attentats à Paris
Attentats du 13-Novembre : Joe Biden exprime son soutien à la France

Cette solidarité n'est donc pas nouvelle. Déjà, en 2014, les Français ont fait plus de dons qu'en 2013. Ils ont donné entre 4,2 et 4,4 milliards d'euros en 2014, soit 4% de plus qu'en 2013, selon une étude réalisée par l'association Recherches et solidarités avec l'Institut des dirigeants d'associations et fondations (Idaf) publié ce jeudi 26 novembre. Et pour la première fois, les actifs imposables de moins de 30 ans avaient plus donné que les plus de 70 ans. Ainsi, les Français, et surtout les jeunes, sont plus généreux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Don Daesh
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants