1 min de lecture Attentats à Paris

Attentats à Paris : le stress de Djibril Cissé

Le footballeur se trouvait au Stade de France le soir des attentats, tandis que son enfant était chez lui, près du Bataclan, avec la nourrice.

Djibril Cissé le 11 avril 2015.
Djibril Cissé le 11 avril 2015. Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Marine Cluet et AFP

Chaque Français se souviendra longtemps de ce qu'il faisait pendant la soirée du 13 novembre, durant les attentats de Paris qui ont fait 130 morts et plus de 350 blessés. Djibril Cissé n'échappera certainement pas à la règle. 

Ce soir-là, le footballeur se trouvait au Stade de France pour France-Allemagne, ciblé par les terroristes kamikazes. Outre sa propre sécurité, il s'inquiétait surtout pour celle de son enfant, laissé à la maison avec la nourrice. Maison qui se situe juste à côté du Bataclan, où les attaques ont fait 90 morts. "C'était stressant, raconte-t-il. Il y a eu un moment une rupture de réseau dans le stade et on n'arrivait pas à avoir la nourrice. Après, on a décidé de rentrer mais tout était bloqué. On a ensuite constaté les dégâts et ce n'était pas beau à voir."

Je pense qu'il fallait jouer le match en Angleterre, pour oublier...

Djibril Cissé
Partager la citation

Selon l'ancien attaquant de l'équipe de France, les Bleus ont bien fait de disputer quatre jours plus tard une rencontre amicale en Angleterre à Wembleyprécédée d'un hommage aux victimes, malgré la réticence de plusieurs joueurs. 

"Je pense qu'il fallait jouer le match en Angleterre, pour oublier, mettre la France le plus haut possible alors qu'on a essayé de nous mettre à genoux et donner un peu de lumière dans ce moment tragique. On est soutenu partout par les gens qui montrent leur attachement à la France. Ça touche. L'hommage de Wembley, c'était beau mais ça ne m'étonne pas. Les Anglais ont un grand cœur et secrètement ils aiment la France", a-t-il ajouté. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Djibril Cissé Football
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants