1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentat en Isère: le chef d'entreprise décapité était l'employeur du suspect
2 min de lecture

Attentat en Isère: le chef d'entreprise décapité était l'employeur du suspect

L'homme qui a été retrouvé décapité à l'entrée du site de l'usine Air Products était le patron de Yassin Salhi, l'auteur présumé de l'attentat, au sein de l'entreprise de transport ATC.

Une attaque a eu lieu dans une usine de Saint-Quentin-Fallavier, vendredi 26 juin
Une attaque a eu lieu dans une usine de Saint-Quentin-Fallavier, vendredi 26 juin
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

La dépouille de la personne retrouvée décapitée vendredi sur les lieux de l'attentat jihadiste contre un site industriel sensible près de Lyon, dans le centre-est de la France, est celle d'un chef d'entreprise de la banlieue lyonnaise. Selon une source proche du dossier, il était l'employeur du suspect, Yassin Salhi. Il s'avère finalement qu'il s'agit d'Hervé C., directeur commercial de l'entreprise de livraison ATC, à Chassieu, dans la banlieue de Lyon.

>> EN DIRECT - Attentat en Isère : suivez les faits minute par minute

L'entreprise de transport de cet homme de 54 ans disposait d'une habilitation pour entrer sur le site de la société américaine Air Products, située à Saint-Quentin-Fallavier, entre Lyon et Bourgoin-Jallieu, non loin de l'aéroport. C'est à bord d'un véhicule de l'entreprise que le suspect a pu pénétrer dans l'enceinte, classée Seveso et dont l'accès est soumis à autorisation.

La tête de la victime a été retrouvée accrochée au grillage de l'enceinte du groupe américain Air Products à Saint-Quentin-Fallavier, entourée de deux drapeaux islamistes, signe d'une mise en scène.C'est la première personne décapitée en France lors d'une attaque terroriste, une pratique fréquemment utilisée en Syrie et en Irak par le groupe Etat islamique (EI).

À lire aussi

Yassin Salhi, le terroriste présumé, travaillait lui aussi à ATC depuis le mois de mars, a indiqué le procureur de la République de Paris, François Molins lors d'une conférence de presse vendredi soir. Il allait régulièrement chercher des bouteilles de gaz dans l'entreprise Air Products, à Saint-Quentin-Fallaviers, où se sont produits les faits ce matin.

À Chassieu, les employés du patron décapité sont sous le choc. Personne ne comprend comment il a pu décapiter son patron. Notre reporter Serge Pueyo est allé à la rencontre des salariés de l'entreprise  ATC. Choqués par l'horreur du crime commis par le terroriste présumé, ils dressent le portrait d'un chef d'entreprise "conciliant"

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/