2 min de lecture Attentat

Attentat déjoué à Villejuif : le jihadiste Sid Ahmed Ghlam, qui échangeait des SMS en prison, était sur écoute

Soupçonné d'avoir planifié un attentat dans une église de Villejuif, le terroriste présumé aurait eu accès au téléphone portable dans sa cellule.

La photo de Sid Ahmed Ghlam, l'homme suspecté d'avoir tuée la professeur de fitness à Villejuif en avril 2015 accuse un kamikaze du Bataclan
La photo de Sid Ahmed Ghlam, l'homme suspecté d'avoir tuée la professeur de fitness à Villejuif en avril 2015 accuse un kamikaze du Bataclan Crédit : Capture d'écran iTélé
109127536140888961261
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Il est soupçonné d'avoir tué Aurélie Châtelain lors d'une tentative d'attentat avortée à Villejuif, le 19 avril 2015. Placé à l'isolement à la prison de Fresnes, Sid Ahmed Ghlam a eu, selon Le Figaro, un accès libre "à un téléphone portable qu'il aurait réussi à se procurer" entre juillet et novembre 2015, ce qui lui permettait d'échanger librement avec l'extérieur. D'après le quotidien, "ces appels se seraient mystérieusement interrompus le jour même des attentats du 13 novembre". 

Ce samedi 30 avril, TF1, qui précise qu'un co-détenu aurait aidé Sid Ahmed Ghlam à l'obtenir, croit savoir qu'il était sur écoute à son insu. "Cette ligne téléphonique est alors déjà surveillée par la DGSI dans le cadre d'une tout autre affaire. Pendant près de six mois, les services de renseignement français vont donc écouter toutes les conversations du jeune islamiste radical." 

Sid Ahmed Ghlam contacte alors des proches. "Il leur raconte notamment sa stratégie de défense, quelle nouvelle version il s'apprête à livrer au juge d'instruction", explique TF1. Le 28 février, le jihadiste présumé avait précisé aux enquêteurs ne pas être celui qui a tiré sur la professeur de fitness. Le vrai coupable, selon lui, serait Samy Amimour, un des kamikazes de l'attaque du Bataclan. En juin 2015, il avait reconnu s'être radicalisé sur internet, avant d'entrer en contact avec des membres de l'organisation État islamique en Turquie. Sur la voie du jihad, il avait prévu de passer à l'action dans une église de Villejuif, le 19 avril.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat Val-de-Marne Église
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783048433
Attentat déjoué à Villejuif : le jihadiste Sid Ahmed Ghlam, qui échangeait des SMS en prison, était sur écoute
Attentat déjoué à Villejuif : le jihadiste Sid Ahmed Ghlam, qui échangeait des SMS en prison, était sur écoute
Soupçonné d'avoir planifié un attentat dans une église de Villejuif, le terroriste présumé aurait eu accès au téléphone portable dans sa cellule.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/attentat-dejoue-a-villejuif-le-jihadiste-sid-ahmed-ghlam-echangeait-des-sms-en-prison-7783048433
2016-04-29 22:19:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wmlqP_12QS4EzLmmHFXTfg/330v220-2/online/image/2015/0422/7777442554_la-photo-de-sid-ahmed-ghlam-l-homme-suspecte-d-avoir-prepare-des-attentats.jpg