2 min de lecture Attentats à Paris

Assaut à Saint-Denis : Abdelhamid Abaaoud formellement identifié parmi les terroristes tués

Le cerveau présumé des attentats perpétrés à Paris et à Saint-Denis vendredi 13 novembre, a été tué lors de l'assaut du RAID à Saint-Denis.

Abdelhamid Abaaoud, commanditaire présumé des attentats de Paris
Abdelhamid Abaaoud, commanditaire présumé des attentats de Paris Crédit : DABIQ / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et AFP

Le parquet de Paris vient d'annoncer, ce jeudi 19 novembre, qu'Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attentats du 13 novembre, a été tué lors de l'assaut mené par les forces de l'ordre à Saint-Denis, mercredi. Le parquet affirme que le jihadiste a été "formellement identifié" parmi les personnes tuées lors de l'assaut. "Il s'agit du corps découvert dans l'immeuble, criblé d'impacts", précise le procureur dans un communiqué. Le corps du jihadiste belge a été identifié "après comparaison de traces papillaires", a annoncé le procureur de la République de Paris.

Le retour en Europe de cet homme, figure de premier plan parmi les jihadistes francophones partis en Syrie, pose des questions sur les failles dans le dispositif mis en place par les services antiterroristes européens. Condamné en Belgique, il a été présenté mercredi par François Molins comme "l'inspirateur de très nombreux projets d'attentats ou attentats terroristes en Europe". Les enquêteurs français avaient été mis lundi sur la piste de sa présence à Saint-Denis grâce à un témoignage. Celui-ci avait fait l'objet de "nombreuses vérifications, en particulier téléphoniques et bancaires", avait précisé le procureur.

Les enquêteurs s'attachent à identifier les restes d'une deuxième personne morte dans l'appartement de Saint-Denis. Les policiers qui sont intervenus pensent qu'il s'agit d'une femme qui a déclenché son gilet d'explosifs. Cela doit être confirmé par les analyses scientifiques. Il pourrait s'agir d'une membre de la famille d'Abdelhamid Abaaoud. 

Salah Abdeslam toujours recherché

L'assaut mené par les forces spéciales mercredi 18 novembre a été particulièrement spectaculaire alors que le patron du RAID, Jean-Michel Fauvergue a évoqué une situation "de guerre" avec "des rafales incessantes", sur RTL. De son côté, Manuel Valls a salué la neutralisation "d'un des cerveaux" des attentats

À lire aussi
Rassemblement au Carillon le 15 novembre, l'un des lieux attaqués le 13 novembre commémoration
Les infos de 12h30 - 13 novembre : Paris en deuil, 4 ans après les attentats

Salah Abdeslam, terroriste présumé des attaques perpétrées en terrasses vendredi 13 novembre, est lui toujours activement recherché par les forces de l'ordre alors que sa trace avait été perdue entre Cambrai et Bruxelles après un contrôle routier. Ce dernier, suspect-clé dans ces attaques qui ont fait 129 morts et au moins 352 blessés, connaissait Abdelhamid Abaaoud alors qu'ils avaient tous les deux des attaches à Molenbeek. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Terrorisme Daesh
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants