1 min de lecture Ariane

Ariane 6 : le contrat de développement attribué à Airbus Safran Launchers

L'Agence spatiale européenne (ESA) a notifié à Airbus Safran Launchers (ASL) le contrat de développement du futur lanceur européen Ariane 6, qui doit remplacer l'actuelle Ariane 5 à l'horizon 2020.

Ariane 5 décolle de Kourou en Guyane
Ariane 5 décolle de Kourou en Guyane Crédit : JODY AMIET / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le projet du futur lanceur européen Ariane 6 est sur les rails. Airbus Safran Launchers (ASL) vient de se voir attribuer le contrat pour sa conception. "Ce contrat va financer les travaux de développement du lanceur Ariane 6 et son industrialisation", indique la coentreprise d'Airbus et Safran. Le premier vol d'Ariane 6 est prévu "pour 2020" et sa "pleine capacité opérationnelle en 2023", ajoute-t-elle.

L'ESA (Agence spatiale européenne) indique séparément avoir, outre le contrat Ariane 6, signé ceux sur le développement de la base de lancement de la fusée européenne ainsi que celui de Vega-C, l'évolution du petit lanceur Vega de l'ESA. Signés avec Airbus Safran Launchers (ASL), le CNES (l'agence spatiale française) et ELV (European Launch Vehicle), ils "couvrent l'ensemble des travaux de développement d'Ariane 6 et de sa base de lancement, dans la perspective d'un vol inaugural en 2020, ainsi que ceux de Vega-C, en vue d'un premier lancement en 2018".

Se faire une place sur le marché mondial


"Ces contrats vont permettre de mettre au point toute une famille de lanceurs européens hautement compétitive sur le marché mondial, et de garantir aux Etats membres de l'ESA un accès autonome à l'espace, à des prix très concurrentiels", a déclaré Jan Woerner, son directeur général.

À lire aussi
Ariane 5 décolle de Kourou (Guyane) avec 4 satellites de Galileo le 25 juillet 2018 environnement
Guyane : la prochaine fusée Ariane arrivera en bateau à voile


Le président exécutif d'ASL, Alain Charmeau, s'est félicité de la célérité du processus depuis la décision européenne de lancer la future Ariane 6 en décembre dernier à la notification de son contrat de développement. Il s'agit pour l'Europe de se doter d'une fusée compétitive face à une concurrence ravivée, notamment celle de l'américain SpaceX.
Les équipes d'ASL vont à présent finaliser la conception des deux déclinaisons d'Ariane 6 (Ariane 62 et 64) et son processus d'industrialisation jusqu'à sa phase de pleine capacité opérationnelle en 2023.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ariane Espace Airbus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants