2 min de lecture Société

"Apocalypse", l'incroyable réussite d'un couple d'historiens

REPLAY - Le 21 février prochain, Daniel Costelle et Isabelle Clarke présenteront un nouvel épisode de cette série de documentaires historiques, devenus succès planétaires.

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà Rémi Sulmont
>
"Apocalypse", l'incroyable réussite d'un couple d'historiens Crédit Image : DR | Crédit Média : Rémi Sulmont | Durée : | Date : La page de l'émission
Rémi Sulmont
Rémi Sulmont et Loïc Farge

Daniel Costelle et Isabelle Clarke mettent de la couleur sur notre passé. Avant eux, les guerres mondiales étaient surtout en noir et blanc. Ils ne colorient pas. Ne leur dites surtout pas ça. Non, ils font de la "remise en couleurs". Travail d'orfèvre. Derrière eux, une équipe de 75 personnes a travaillé sur Apocalypse Verdun. Les chercheurs passent des heures à retrouver la couleur d'un bouton d'uniforme. Avec eux, les poilus de Verdun sont donc bleu horizon et ils parlent. La marque de fabrique Apocalypse est là. Comme à leur habitude, les réalisateurs Daniel Costelle et Isabelle Clarke, mariés depuis vingt-cinq ans, racontent d'abord les hommes qui se battent.

En 1916, il a fallu aller chercher Philippe Pétain dans une maison close pour le réquisitionner. Il a collectionné quarante maîtresses pendant la guerre, explique Mathieu Kassovitz, la voix off, une des clés du succès des films. Un récit basé sur des témoignages, des archives fortes, soigneusement re-sonorisées : le couple Costelle-Clarke s'est imposé ainsi en 2009 avec Apocalypse, la Seconde Guerre mondiale, qui a réuni plus de téléspectateurs que Les Experts Miami sur TF1. Depuis cette date, le couple n'a pas arrêté. On a vu Apocalypse Staline, Apocalypse Hitler et Apocalypse, la Première Guerre mondiale.

Critiques

Apocalypse est même devenue en 2013 une marque déposée. Des livres, des DVD, mais également des fiches pédagogiques pour les enseignants accompagnent désormais la diffusion de leurs films qui sont désormais vendu dans 165 pays du monde. Cela n'atténue pas les critiques. Les historiens saluent leur efficacité à "montrer la violence de la guerre totale", mais leur reprochent "de chercher surtout à émouvoir le spectateur sans rendre la guerre plus intelligible", fait remarquer Bruno Cabanes, spécialiste de la Grande Guerre. Même critique de la part de Patrick Rotman, grand nom du film historique. "Un documentaire doit être un grand spectacle", dit-il, mais "les images, forcément réductrices, ne doivent pas effacer la complexité de l'Histoire". Pour les historiens, Costelle et Clarke racontent les guerres mais ont renoncé à les expliquer.

Les deux réalisateurs assument leur parti pris : celui d'initier la jeune génération aux films historiques, qu'ils ne regarderaient pas s'ils étaient en noir et blanc. Daniel Costelle et Isabelle Clarke sont des gens d'images, perfectionnistes. Ils aiment le cinéma, la couleur et les gros plans. "On aime les gros plans parce qu'on aime les hommes et les femmes. Leur regard ne trompe pas, il y a quelque chose de juste. C'est cela que nous recherchons. La couleur apporte cela aussi", argumente Isabelle Clarke. "Ces hommes, qui étaient noir et blanc au départ et que l'on met en couleur, ont d'un seul coup le regard qui brille", poursuit-elle. "Si on met de la couleur, c'est que la couleur est un élément historique. Ce n'est pas pour faire plaisir au public", insiste Daniel Costelle.

"Apocalypse, Guerre froide" en préparation

À lire aussi
Roman Polanski lors d'une conférence de presse au Festival de Cannes. roman polanski
Les infos de 7h30 - Polanski : une organisation de cinéastes prévoit d'exclure le réalisateur

On sent dans leur voix. Malgré le succès planétaire, Isabelle Clarke et Daniel Costelle restent blessés par les critiques. Cela ne les empêche pas de continuer. Ils préparent un Apocalypse sur la Guerre froide pour 2018. Le travail est toujours aussi énorme. Ils visionnent 100 heures d'images pour fabriquer 52 minutes de documentaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Première guerre mondiale Verdun
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants