1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Alcoolisme : "Il faut que des études montrent l'efficacité du Baclofène", dit un médecin
1 min de lecture

Alcoolisme : "Il faut que des études montrent l'efficacité du Baclofène", dit un médecin

REPLAY / ÉCLAIRAGE - Des études semblent montrer que le Baclofène serait efficace dans la lutte contre le l'alcoolisme. De nouvelles expérimentations sont en cours.

Une boîte de Baclofène.
Une boîte de Baclofène.
Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Baclofène contre l'alcoolisme : "Il faut que des études montrent l'efficacité du traitement", dit un médecin
00:58
Virginie Garin & La rédaction numérique de RTL

Le Baclofène, un relaxant musculaire, s'impose dans le traitement de l'alcoolisme. Il y a un an, ce médicament a été autorisé officiellement comme remède à la dépendance à l'alcool. Des chercheurs allemands viennent de prouver que 68% de leurs patients sont devenus abstinents grâce à lui. 

Ce qu'il faut maintenant (...), c'est qu'il y ait une autorisation de mise sur le marché en bonne et due forme

Bernard Granger

Si cette étude ne portait que sur 28 personnes, une expérimentation plus large est actuellement en cours en France. Déjà 100.000 personnes sont passées au Baclofène. "C'est la première fois qu'on atteint ce niveau de preuve (...) Pour l'instant, on peut prescrire le Baclofène dans un cadre un peu complexe de recommandation temporaire d'utilisation mais c'est vrai que par rapport au nombre de patients qui pourraient être aidés par un traitement, on est loin du compte. Ce qu'il faut maintenant (...), c'est qu'il y ait une autorisation de mise sur le marché en bonne et due forme", explique Bernard Granger, chef du service d'addictologie à l'hôpital Tarnier, à Paris.

Il est incontestable que plus les données de preuves s'accumulent plus les médecins et les patients auront confiance en ce médicament

Bernard Granger

Il poursuit : "Pour cela, il faut que des études montrent l'efficacité du traitement. Les études françaises menées en ce sens seront publiées très probablement d'ici la fin de l'année. Il est incontestable que plus les données de preuves s'accumulent plus les médecins et les patients auront confiance en ce médicament. Davantage de personnes pourront en tirer bénéfice".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/