1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Alain Krakovitch : "La fraude dans les transports c'est 63 millions d'euros par an en Île-de-France"
1 min de lecture

Alain Krakovitch : "La fraude dans les transports c'est 63 millions d'euros par an en Île-de-France"

INVITÉ RTL - Le directeur général du réseau Transilien Ile de France détaille le nouveau plan d'action de la RATP et la SNCF pour lutter contre la fraude et les incivilités dans les transports.

Alain Krakovitch, directeur général du Transilien Ile de France
Alain Krakovitch, directeur général du Transilien Ile de France
Alain Krakovitch : "La fraude dans les transports c'est 63 millions d'euros par an en Île-de-France"
03:59
Carpentier-245x300
Stéphane Carpentier
Animateur

Depuis le 1er octobre, frauder dans les transports en commun et faire preuve d'incivilité est plus durement réprimé. Dans le cadre du dispositif prévu par la loi Savary, votée en mars dernier, la SNCF et la RATP vont désormais pouvoir augmenter la cadence dans la chasse aux fraudeurs. Il faut dire que les chiffres parlent d'eux-mêmes. "La fraude en Ile de France, en moyenne, c'est 63 millions d'euros par an. C'est en fait l'équivalent de six trains neufs", rapporte Alain Krakovitch, directeur général de Transilien Ile de France, et invité de RTL Petit matin. "Ça veut dire que ce sont 220 000 fraudeurs tous les jours qui prennent le train sans payer, on est face à un sport national".

Désormais donc, il y aura davantage d'agents de sécurité en civil et les amendes augmenteront. "Les décrets de la loi Savary nous permettent d'abord d'avoir des agents de la sûreté, la Suge, en civil qui vont pouvoir intervenir plus efficacement et discrètement dans les trains, notamment contre les fumeurs", détaille Alain Krakovitch. En ce qui concerne les amendes, le patron de la SNCF Ile de France explique que l'augmentation sera en moyenne de 20 % et dépendra de l'infraction commise. "Vous paierez 35, 50 ou 70 euros en fonction de l'infraction : si vous n'avez pas composté votre billet, ou si vous n'avez pas acheté de billet".

Autre élément de la lutte contre les incivilités et les fraudes, rappelle Alain Krakovitch, la campagne lancée par Transilien mi-septembre. Elle vise à lutter contre les "fraudeurs calculateurs, pour leur faire comprendre que les règles ont changé".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/