1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Alain Colas est entré dans la légende de la mer avec le "Manureva"
1 min de lecture

Alain Colas est entré dans la légende de la mer avec le "Manureva"

CHRONIQUE - En moins de dix ans, Alain Colas est devenu une légende de la course en solitaire à la voile, avant de disparaître à bord de son trimaran le "Manureva", en 1978.

Alain Colas avec sa fille le 30 octobre 1978, quelques jours avant de prendre le départ de la Route du Rhum à bord du "Manureva" (Mise en ondes par Grégory Caranoni)
Alain Colas avec sa fille le 30 octobre 1978, quelques jours avant de prendre le départ de la Route du Rhum à bord du "Manureva" (Mise en ondes par Grégory Caranoni)
Crédit : AFP / Archives (Mis en ondes par Grégory Caranoni)
Alain Colas est entré dans la légende de la mer avec le "Manureva"
04:05
Jean-Alphonse Richard

La croisée des destins entre Alain Colas et le trimaran Manureva - qui s'appelle encore Pen Duick IV - s'est faite dans un port, au tout début de l'année 1970. Avec ce bateau, le navigateur de 27 ans aimerait conquérir l'Amérique et pourquoi pas le monde.

Pour trouver le bon vent, il a donc acheté le Manureva à Éric Tabarly, l'homme qui lui appris la course au large. L'ex-professeur de français a l'ambition secrète de dépasser le maître.

Avec son Oiseau du voyage, Alain Colas pulvérise le record de la Transat anglaise (20 jours, 13 heures, 15 minutes). Il rentre dans la cour des grands. Personne ne l'a vu venir. Tous les regards sont braqués sur lui.

Toujours plus grand, toujours plus gros, toujours plus vite pour Alain Colas. Il se fait bâtir un  nouveau bateau qui porte le nom de son sponsor, Club Med. C'est un gigantesque quatre mâts, une bête de course pour remporter à nouveau la Transat anglaise. Mais en cette année 1976 le temps change. Grièvement blessé sur le chantier, il doit passer des semaines d'hôpital. C'est Tabarly, le modèle devenu rival, qui gagne.

À lire aussi

Pas question que ce destin de champion lui échappe. La toute nouvelle course qui arrive, la Route du Rhum, va signer son grand retour, à la barre de Manureva. Le 5 novembre 1978, Alain Colas quitte Saint-Malo. Le 16 a lieu la dernière communication radio avec son père. La tempête, puis soudain plus rien. Naufrage ? Accident ? Les avions de secours ne repéreront jamais le trimaran.

Ce drame inspira Serge Gainsbourg, qui composa en 1979 pour Alain Chamfort la chanson Manureva.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/