1 min de lecture Migrants

Aide aux migrants : Cédric Herrou "va continuer le combat"

INVITÉ RTL - L'agriculteur, jugé pour avoir aidé des migrants à la frontière franco-italienne, dénonce l'attitude des pouvoirs publics.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Aide aux migrants : Cédric Herrou "va continuer le combat" Crédit Image : VALERY HACHE / AFP | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
RTL Petit Matin - Julien Sellier
Julien Sellier et Bénédicte Tassart

Cédric Herrou a échappé à une peine de prison. Le tribunal correctionnel de Nice a condamné l'agriculteur à 3.000 euros d'amende avec sursis pour avoir aidé des migrants dans la vallée de la Roya, à la frontière franco-italienne. "On va continuer le combat tant qu'il y aura un problème, a lancé Cédric Herrou, invité de RTL. Ce n'est pas à nous de le faire en théorie, il faut que les pouvoirs publics prennent le relais parce que c'est leur rôle. Je suis paysan, je ne suis pas éducateur. On le fait parce qu'il y a une carence de l'État."

Le procès de l'agriculteur a pris une dimension politique et offert à Cédric Herrou une tribune. "C'est même plus que ça. La démocratie, c'est le pouvoir au peuple et on en train de le reprendre. Dans le sud-est, on est quand même dans une espèce de totalitarisme politique. On est stigmatisé, insulté par ces gens-là, par monsieur Ciotti, monsieur Estrosi, même par le préfet", a regretté l'agriculteur, qui appelle les représentants des pouvoirs publics à le consulter pour se rendre compte de la réalité du terrain.

Pour appuyer son propos et souligner le problème de la gestion des migrants dans la région, Cédric Herrou raconte la dernière perquisition dans sa ferme : "Des gardes mobiles sont venus armés, casqués, ils ont pris trois enfants, ils les ont reconduits, en toute illégalité, à Vintimille. Ils ont été jetés comme ça en Italie. Le plus grave, ces gamins sont remontés le lendemain à pieds par les voies SNCF, ils ont donc risqué leur vie. Ils ont été pris en charge quatre jours après par l'aide sociale à l'enfance. Ça montre l'absurdité des ordres du procureur de la République."

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Migrants Nice Alpes-Maritimes
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants