1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Agnès Varda : "Ce qui m’énerve, c’est qu’on m’appelle la grande dame du cinéma français"
1 min de lecture

Agnès Varda : "Ce qui m’énerve, c’est qu’on m’appelle la grande dame du cinéma français"

REPLAY - INVITÉE RTL - L’artiste multicasquette sort "Visages, villages", un film documentaire avec l’artiste JR.

Agnès Varda et JR à Cannes le 14 mai 2017.
Agnès Varda et JR à Cannes le 14 mai 2017.
Crédit : BERTRAND NOEL/SIPA Ville : Cannes
Agnès Varda : "ce qui m'énerve c'est qu'on m'appelle la grande dame du cinéma français"
49:31
Agnès Varda : "ce qui m'énerve c'est qu'on m'appelle la grande dame du cinéma français"
49:55
micros
La rédaction numérique de RTL

À 89 ans, Agnès Varda est loin d’avoir dit son dernier. La compagne du défunt Jacques Demy s’apprête à sortir un film documentaire avec un complice inattendu : l’artiste et photographe JR. Dans Visages, villages, les deux comparses ont parcouru la France, loin des grandes villes, pour rencontrer ses habitants et les embarquer dans leurs rêveries. "Je me suis dit 'JR connaît pas Agnes, il devrait bien s’entendre, ils ont des projets en commun'", rapporte Rosalie Varda, la fille d’Agnès qui a joué les entremetteuses à l'époque. 

"On s’est vu tous les jours cette semaine-là, on a commencé à faire des petits goûters, avec des éclairs, des chouquettes", rapporte Agnès Varda. La différence d’âge n’a pas posé l’ombre d’un problème pour cet étrange duo : “on avait les mêmes tendances, ça nous a pas du tout gêné dans le travail". "On est devenu ami, on est devenu proche, elle me laisse un peu plus de liberté qu’au début", confirme JR, d’un ton taquin.

À l’occasion de son passage au Journal inattendu, Agnès Varda raconte qu’elle avait déjà été invitée au Journal inattendu en 1970. "J’avais tout préparé", raconte-t-elle, mais la programmation avait été annulée au dernier moment, car la direction de l’antenne n’avait pas apprécié ses choix de publicités. "J’ai toujours été petite, je suis passé de 1,53 mètre à 1,48 mètre", confie-t-elle lorsqu’elle doit se décrire, avant d’ajouter: "ce qui m’énerve c’est qu’on m’appelle la grande dame du cinéma français".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/