1 min de lecture Afrique du Sud

Afrique du Sud : une femme élève comme sa fille une enfant qu'elle a kidnappée dans une maternité 18 ans plus tôt

REPLAY - La quinquagénaire a été jugée coupable d'enlèvement par le tribunal du Cap, en Afrique du Sud.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Afrique du Sud : une femme élève comme sa fille une enfant qu'elle a kidnappé dans une maternité 18 ans plus tôt Crédit Image : AFP / Philippe Huguen | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Isabelle Dath à New York
Isabelle Dath et Ludovic Galtier

Une femme de 50 ans vient d'être reconnue coupable d'enlèvement par un tribunal du Cap, en Afrique du Sud. Il y a 18 ans, elle avait kidnappé un bébé dans une maternité. Elle l'a élevée comme sa fille mais elle a été démasquée par une coïncidence hallucinante. 

Zéphanie est en terminale dans un lycée du Cap et sympathise avec une nouvelle élève de l'établissement : Kassidy. Tout le monde remarque leur ressemblance troublante. Les parents de Kassidy alertent la police et des tests ADN confirment que les deux jeunes filles sont effectivement sœurs et que Zéphanie est bien le bébé kidnappé. Sans le savoir, les deux familles habitaient à quelques kilomètres l'une de l'autre. 

Le 10 mars, au tribunal, la mère biologique a éclaté en sanglots lorsque le juge a balayé d'un revers de main la version de la kidnappeuse. Elle affirmait qu'une inconnue lui avait confié ce bébé abandonné contre 400 euros. "Votre histoire n'est qu'une fable. Ce tribunal la rejette avec tout le mépris qu'elle mérite", a lancé le magistrat qui, dans la foulée, a refusé sa demande de liberté sous caution.

L'accusée avait enlevé Zéphanie à l'hôpital en se faisant passer pour une infirmière. Selon la presse sud-africaine, la jeune fille qui va bientôt avoir 19 ans a toujours cru que ses parents adoptifs étaient sa vraie famille. Elle refuse pour le moment de revoir ses parents biologiques.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Afrique du Sud Kidnapping
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants