1 min de lecture Société

Affaire Théo : faut-il interdire les rassemblements et manifestations ?

REPLAY - RTL MIDI

Pascal Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud iTunes RSS
>
Les auditeurs ont la parole du 13 février 2017 Crédit Image : Patrick KOVARIK / AFP | Crédit Média : Vincent Parizot,Sophie Aurenche | Durée : | Date : La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot et Sophie Aurenche

Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a condamné ce matin "toutes les violences" et a appelé au "calme", après les violences urbaines de ces derniers jours en banlieue parisienne.  

Une manifestation à Bobigny en soutien à Théo, jeune homme victime d'un viol présumé en Seine-Saint-Denis, a dégénéré ce week-end avec de multiples violences. Depuis plus d'une semaine, des incidents surviennent la nuit dans des communes de banlieue parisienne. 

"J'appelle au calme", a déclaré Bruno Le Roux. "J'appelle à la responsabilité, à la sérénité, à la confiance dans la justice", a-t-il ajouté, prévenant qu'il serait "intraitable" avec les casseurs". 

"En démocratie, exprimer une colère, une attente, donner une opinion est tout à fait légitime. Mais casser, brûler le bien d'autrui, le détruire, c'est le comportement de casseurs qui n'ont rien à voir avec les actes qu'ils prétendent dénoncer", a affirmé le ministre. 

Il a aussi promis qu'il serait "inflexible avec les interventions de la police qui se font en dehors du cadre du droit, du cadre déontologique".  

Evoquant Théo, toujours hospitalisé après l'interpellation du 2 février, le ministre a souhaité l'assurer, "que la justice passera, que la justice a tous les éléments et qu'elle fera son travail sans aucune pression".  

Les associations antiracistes, qui ont dénoncé des faits à "caractère sexuel et raciste" concernant le viol présumé de Théo lors d'une arrestation brutale à Aulnay-sous-Bois, sont reçus ce matin par le Premier ministre Bernard Cazeneuve. 

Cette rencontre est pour elles l'occasion "de souligner la dimension raciste" de "l'agression de Théo par des policiers" mais aussi de "discuter de solutions afin que de tels faits cessent d'advenir", ont précisé dans un communiqué commun le Conseil représentatif des associations noires (Cran), la Ligue des droits de l'Homme (LDH), la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) et SOS Racisme. 


Affaire Théo : faut-il interdire les rassemblements et manifestations ? RTL vous invite à répondre à la question du jour.

Affaire Théo : faut-il interdire les rassemblements et manifestations ?
Nombre de votes : 16173 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants