3 min de lecture Jean-Marc Morandini

Affaire Morandini : que vont faire Europe 1 et NRJ 12 ?

Jean-Marc Morandini mis en cause par "Les Inrocks" restera-t-il à l’antenne à la rentrée ? L’enquête publiée par le magazine décrit des pratiques scabreuses lors de l’enregistrement d’une websérie dont le journaliste-animateur est le producteur.

L'animateur de NRJ12 et Europe 1 Jean-Marc Morandini
L'animateur de NRJ12 et Europe 1 Jean-Marc Morandini Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

Europe 1 a rappelé à Paris l'animateur Jean-Marc Morandini pour qu'il s'explique sur des accusations selon lesquelles il aurait profité du tournage d'une websérie pour pousser des comédiens à s'exhiber nus, la radio affirmant "tout ignorer" de ces allégations. Depuis 24 heures, le journaliste-animateur est dans la tourmente après la publication par le magazine Les Inrockuptibles d’une enquête fouillée sur le tournage de la websérie Les Faucons, produite par une entreprise dont il est présenté comme étant le gérant.

"La direction d'Europe 1 découvre cet article et les allégations qu'il contient et dont elle ignore tout", a indiqué la radio mercredi dans un communiqué. "Elle a interrogé Jean-Marc Morandini qui les dément formellement et qui l'a informée de son intention de porter plainte". La direction de la radio lui a demandé d’interrompre ses vacances à l’étranger afin "d’avoir une conversation de vive voix". Selon les informations de RTL deux jeunes comédiens ont décidé aussi de porter plainte contre l’animateur pour "harcèlement, tromperie et abus d’autorité".


En juillet 2015, Ne zappez pas! Production (NZPP) fait son repérage. "D’après les statuts de la société que nous nous sommes procurés, l’unique gérant de cette SARL n’est autre que Jean-Marc Morandini, 50 ans, animateur sur NRJ12 et Europe 1, et propriétaire du blog jeanmarcmorandini.com", explique le magazine Les Inrocks. Son objectif : trouver des protagonistes pour Les Faucons, une série sur la vie d’une équipe de foot en banlieue parisienne. Des aspirants comédiens expliquent s'être inscrits par curiosité.

Jean-Marc Morandini "intéressé par le projet"

Le casting se serait déroulé par mails, tous signés "Catherine", une directrice de casting. "Parfois, 'Catherine' semble oublier qu’elle est une femme et se dit 'impatient', 'heureux', 'désolé', ou encore 'hésitant'”, soulignent Les Inrocks. L'enquête laisse penser que "Catherine" et Jean-Marc Morandini ne seraient qu'une seule et même personne. Le nom de Jean-Marc Morandini n'est jamais très loin. "À deux reprises, (Catherine) envoie des mails aux comédiens au beau milieu de la nuit. Le 13 août 2015, elle écrit à Gabriel à 5h31 du matin. (...) Tout ça au moment même où Jean-Marc Morandini poste, sur Twitter, ses photos de vacances à Miami", glisse la journaliste des Inrocks dans son enquête.


Dans un des mails de la directrice de casting, les jeunes hommes seraient priés d'"être capables de tourner quelques scènes de nu". Pour inviter l'un d'eux à aller plus loin, "Catherine" n'aurait pas hésité à lui dire que d'autres ont envoyé une vidéo "plus provocante" en proposant des scènes sulfureuses. Vient le jour où la chargée de casting invite les comédiens à rencontrer le producteur, qui n'est autre que Jean-Marc Morandini. Elle aurait affirmé dans un mail que celui-ci est "assez amusé et intéressé par le projet”. Lorsque vient la rencontre, le producteur apparaît dans l'enquête comme particulièrement investi. “Il a pris des photos de moi nu, avec son smartphone”, assure l'un des acteurs. La scène aurait eu lieu "le 6 juillet 2015, dans son bureau du VIIIe arrondissement, dans les locaux d'Europe 1", selon Les Inrocks.

Puis les propositions auraient dégénéré. "Un membre de l’équipe technique de la série nous assure que Jean-Marc Morandini ajoutait lui-même toutes les scènes de sexe dans le scénario et qu’il demandait à récupérer tous les rushes (l’ensemble des prises tournées) le plus rapidement possible", ajoute par ailleurs la journaliste des Inrocks.

Une proposition de casting avec un adolescent

À lire aussi
L'animateur Jean-Marc Morandini en juillet 2016 justice
Jean-Marc Morandini sera jugé pour "corruption de mineur de plus de 15 ans"

Les demandes seraient allées de plus en plus loin. "Catherine" aurait demandé à un acteur de venir à un casting avec son petit frère de 14 ans. Lorsqu'un jour un acteur des Faucons craque "et demande des comptes" à l'animateur, “je pensais que nous travaillions en confiance et en bonne intelligence", lui aurait répondu ce dernier. Depuis février 2016 et le tournage de l'épisode 4, la série serait en suspens. Les acteurs n'auraient "plus de nouvelles de la part de la production", affirme l'enquête des Inrockuptibles.

L'animateur va porter plainte

Contactée par puremedias.com, la direction d'Europe 1 annonce "découvrir" cette enquête "et les allégations qu'elle contient et dont elle ignore tout". Selon elle, Jean-Marc Morandini dément les informations publiées par Les Inrocks et a annoncé son intention de porter plainte. Contacté par Closer, l'animateur dénonce "un papier à charge, fait pour le descendre". Homme de télévision et de radio, Jean-Marc Morandini officie actuellement sur Europe 1 et NRJ12. Il doit également rejoindre d'i>Télé à la rentrée.


Selon Les Garriberts, journalistes pour Les Jours, certains employés d'i>Télé auraient d'ores et déjà annoncé leur refus de travailler avec Jean-Marc Morandini. "On ne veut pas travailler avec un type qui a ce genre de pratique", auraient déclaré certains membres de la rédaction, qui avaient déjà exprimé leurs réserves à propos de la venue de l'animateur à la rentrée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Marc Morandini Enquête NRJ 12
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants