1 min de lecture Loi Macron

Acheter ses lunettes sans passer par l'ophtalmo : une vraie avancée ou une fausse bonne idée ?

REPLAY - Philippe Peyrard, directeur général délégué d'Atol Les Opticiens, et Xavier Subirana, vice-président du Syndicat national des Ophtalmologistes de France, ont commenté un texte de la loi Macron qui rend facultative l'ordonnance médicale pour les clients qui veulent s'acquérir de lunettes de vue.

>
Acheter ses lunettes sans passer par l'ophtalmo : une vraie avancée ou une fausse bonne idée ? Crédit Image : Elodie Grégoire | Durée : | Date :
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière et Vincent Parizot

Une clause de la loi Macron prévoit de rendre facultative l'ordonnance médicale pour tous les clients qui souhaitent acquérir des lunettes de vue. Cette disposition a pour principal objectif de réduire les délais de prise de rendez-vous chez les ophtalmologues qui peuvent atteindre plusieurs mois. S'agit-il d'une révolution ou d'une fausse bonne idée ?


Le Syndicat national des Ophtalmologistes de France prévoit une catastrophe sanitaire si ce texte venait à être adopté. Son vice-président Xavier Subirana estime qu'une telle initiative va nuire au fondement même de la médecine. Il espère par contre que les patients resteront fidèles à la pratique de la consultation.

Je pense que les Français conscients auront l'idée de venir se faire traiter et dépister chez l'ophtalmologue.

Xavier Subirana, vice-président Syndicat national des Ophtalmologistes de France
Partager la citation

Le directeur général délégué d'Atol Les Opticiens Philippe Peyrard estime que cette décision est avantageuse. En effet, en se basant sur la délégation de tâches entre opticiens et ophtalmologistes, le patient devenu client, peut corriger et améliorer sa vue sans avoir recours à une ordonnance médicale, et ce, pour une durée de 3 ans. De plus, il serait encore plus constructif selon lui de créer un système permettant de rallonger la date de validité de l'ordonnance à cinq ans. Cela permettrait d'alléger les files d'attente.

Cela permettrait de décongestionner un certain nombre de file d'attente.

Philippe Peyrard, directeur général délégué d'Atol Les Opticiens
Partager la citation
RTL vous recommande
Lire la suite
Loi Macron Lunettes Opticien
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants