1 min de lecture Économie

60% des Français ont une perception "négative" de la mondialisation

Une grande majorité de Français regarde avec défiance la mondialisation, selon un sondage Opinion Way pour "Le Printemps de l’Économie" publié ce jeudi 15 mars.

Des conteneurs de marchandises (illustration)
Des conteneurs de marchandises (illustration) Crédit : EMMANUEL DUNAND / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

“La mondialisation n'est ni l'horreur ni le bonheur”, se plaisait à dire Jacques Le Goff. Les Français semblent avoir un avis plus tranché que le célèbre historien. En effet, 60% d'entre eux en ont une mauvaise image, selon un sondage d'Opinion Way publié jeudi 15 mars à l'occasion de la 6e édition du Printemps de l'Économie. Effets néfastes sur l'environnement, uniformisation des modes de vie, faible contribution à l'amélioration des conditions de vie... La mondialisation n'est pas en odeur de sainteté dans l'Hexagone.

Réprobation reine : la France est la grande perdante de cette ouverture des économies nationales sur un marché mondial, au détriment de l'Asie et l'Amérique du Nord. Elle serait synonyme de chômage, de baisse de salaires et de pauvreté.

Cette défiance de la mondialisation est exacerbée par le peu d'impact qu'elle aurait, selon le sondés, sur l'amélioration du niveau de l'Éducation, la progression des systèmes de santé ou encore l'effacement des inégalités entre les hommes et les femmes.

Uniformisation des modes de vie

Sur le plan technologique, le développement d'internet et des réseaux sociaux aurait entraîné l’adoption de pratiques culturelles identiques sur tous les continents. Pour plus de 6 Français sur 10 (61%), le partage de l’information et les pratiques sociales en ligne ont entraîné l’adoption de pratiques culturelles identiques sur tous les continents. Cette évolution des habitudes concerne également la mode vestimentaire (60%), les pratiques alimentaires (53%) ou encore les rythmes de vie (50%).

À lire aussi
Egypte
Blocage du Canal de Suez : quelles conséquences pour l'économie ?

Néanmoins, de fortes différences s’observent entre les générations. En effet, si 69% des personnes âgées de 50 ans et plus déclarent avoir une mauvaise opinion de la mondialisation, ce sentiment est partagé par seulement un jeune sur deux (50%) âgé de moins de 35 ans.

Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 1.002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Débat Commerce
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants