1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. 2016, l'année de tous les anniversaires de François Mitterrand
2 min de lecture

2016, l'année de tous les anniversaires de François Mitterrand

REPLAY - On commémorera l'an prochain les vingt ans de la disparition et le centenaire de la naissance de l'ancien président de la République.

François Mitterrand à l'Élysée le 18 mai 1988.
François Mitterrand à l'Élysée le 18 mai 1988.
Crédit : DANIEL JANIN / AFP
2016, l'année de tous les anniversaires de François Mitterrand
03:03
Loïc Farge
Loïc Farge

En 2016, on va avoir du mal à échapper au premier président socialiste. Il y a deux anniversaires en vue. D'abord celui de sa mort, il y a vingt ans (le 8 janvier 1996) ; ensuite, celui de sa naissance (le 26 octobre 1916). Ce centenaire de François Mitterrand est d’ailleurs un centenaire officiel, dûment homologué par le Haut comité des commémorations nationales du ministère de la Culture. Du coup, François Hollande lui-même présidera une célébration nationale en octobre prochain, probablement au Louvre, l’un des grands chantiers du président Mitterrand. Les colloques et les expositions de l'Institut François-Mitterrand vont s’étaler toute l’année.

À Jarnac, sa ville natale en Charente, on espère que François Hollande, le deuxième président socialiste de la Vème République, viendra le 8 janvier pour la procession de la maison natale jusqu'à la tombe pour réanimer la mémoire et le musée Mitterrand dont la fréquentation qui s’effondre. "2500 visiteurs cette année", selon le maire de Jarnac. En 1996, ils étaient 80.000.

Mitterrand continue de fasciner

Pourtant, vingt ans ans après sa mort François Mitterrand continue de fasciner. Éric Roussel, qui vient de publier une biographie remarquée, explique que malgré les années, le travail d’historien ne s’est pas simplifié. Car le "mythe Mitterrand" s’interpose désormais. Avec les années, le cas Mitterrand s’est donc aggravé. Il y a ceux qui étaient déjà atteints. Jack Lang va sortir dans dix jours un livre. Son titre : Dictionnaire amoureux de François Mitterrand.

"Oui, je l'aime vraiment et plus que jamais. Ceux qu'on a aimé vous manquent", confie l’éternel ministre de la Culture de l’ancien président. "Mais François Mitterrand est toujours vivant. Plus le temps passe, plus son oeuvre, son action et sa personnalité retrouvent une sorte de fraîcheur", poursuit-il.

À lire aussi

Il semble quand même que vingt ans après, l’amour rend un peu moins aveugle. À la lettre "A" comme Algérie de son dictionnaire, Jack Lang se demande comment 45 personnes ont pu été guillotinées quand Mitterrand était garde des Sceaux pendant la guerre d’Algérie. C'est le même homme qui a aboli la peine de mort en 1981. Cela illustre toute la complexité de l'ancien chef de l'État. On pense aussi à son parcours sinueux pendant la guerre où il est resté à Vichy (trop longtemps, dit-on parfois).

La "part d'ombre" s'estompe

Que reste-t-il de François Mitterrand ? On le voit dans ce qui s’écrit aujourd'hui, et vous allez donc le voir en 2016. Cette "part d’ombre" de Mitterrand s’estompe dans la mémoire collective. Les affaires et la proximité avec René Bousquet semblent comme digérée. Peut-être parce que ces laudateurs, tels Jack Lang, acceptent d’en parler. Peut-être aussi parce que la nostalgie des grands présidents l’emporte.

Vous allez voir lors des commémorations de 2016 : de l’Histoire de la Vème république, on ne retient maintenant que Charles de Gaulle et lui. Vingt ans après sa disparition c'est un accomplissement posthume suprême pour François Mitterrand, qui a passé sa vie à s’opposer au Général.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/