1 min de lecture Pyrénées-Atlantiques

Cargo échoué à Anglet : la pollution est "extrêmement limitée", selon Frédéric Cuvillier

Le ministre de la Mer a estimé, ce mercredi, que "les risques de pollution massive sont a priori écartés" à la suite de l'échouage d'un cargo espagnol, brisé en deux sur une digue d'Anglet (Pyrénées-Atlantiques).

Un cargo espagnol s'est échoué à Anglet (Pyrénées-Atlantiques) le 5 février 2014.
Un cargo espagnol s'est échoué à Anglet (Pyrénées-Atlantiques) le 5 février 2014. Crédit : AFP / GAIZKA IROZ
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La pollution est pour l'instant "limitée, extrêmement limitée. Nous avons été inquiets lorsque nous avons eu connaissance de ce naufrage, mais les risques de pollution massive sont a priori écartés", a déclaré Frédéric Cuvillier, le ministre à des journalistes lors d'une visite à Anglet, sept heures environ après l'échouage du cargo, dont les onze membres d'équipage ont été évacués sains et saufs.

Le cargo Luno, qui navigait a vide, "ne contient pas de carburant lourd, le seul carburant est du carburant de propulsion. En plus, il s'agit de gasoil qui peut très vite disparaître, compte tenu en plus de l'état de la mer", a ajouté Frédéric Cuvillier. Il reste dans les cuves ou réservoirs "de l'ordre de 80 tonnes de gasoil", a-t-il précisé, reconnaissant qu'on ne savait pas précisément "quel était l'état de la structure de ce morceau de navire où se trouvaient les réservoirs".

Le maire d'Anglet plus prudent

Carte de localisation du naufrage du navire espagnol à Anglet dans les Pyrénées-Atlantiques
Carte de localisation du naufrage du navire espagnol à Anglet dans les Pyrénées-Atlantiques Crédit : AFP

Le ministre a par ailleurs précisé qu'il fallait à présent évaluer, avec l'armateur "quelle technique serait utilisée pour pouvoir évacuer les morceaux de navire". Il aussi rendu hommage à la mobilisation qui a permis le sauvetage des onze membres d'équipage.

À lire aussi
Une ourse et ses petits dans un parc en Espagne (illustration) animaux
Pyrénées : les oursons de l'ourse slovène Sorita "probablement" tués par un mâle

A ses côtés, le maire d'Anglet, Jean Espilondo, s'est montré prudent sur le risque de pollution. Il a convenu que le carburant était du "gasoil qui peut se diluer rapidement dans l'eau", mais a dit qu'il serait plus rassuré une fois convaincu que "les réservoirs situés dans la partie avant échouée sur le sable n'avaient pas été altérées ni crevées". "Mais il faut attendre demain" (jeudi), a-t-il ajouté, soulignant que "la houle telle qu'elle est aujourd'hui empêchait de mesurer ce risque" de pollution.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pyrénées-Atlantiques Faits divers Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7769458540
Cargo échoué à Anglet : la pollution est "extrêmement limitée", selon Frédéric Cuvillier
Cargo échoué à Anglet : la pollution est "extrêmement limitée", selon Frédéric Cuvillier
Le ministre de la Mer a estimé, ce mercredi, que "les risques de pollution massive sont a priori écartés" à la suite de l'échouage d'un cargo espagnol, brisé en deux sur une digue d'Anglet (Pyrénées-Atlantiques).
https://www.rtl.fr/actu/cargo-echoue-a-anglet-la-pollution-est-extremement-limitee-selon-frederic-cuvillier-7769458540
2014-02-05 17:43:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/r3U0oXuKszsn41BGpJ5tDw/330v220-2/online/image/2014/0205/7769450261_un-cargo-espagnol-s-est-echoue-a-anglet-pyrenees-atlantiques-le-5-fevrier-2014.jpg