1. Accueil
  2. Actu
  3. Cœur artificiel : l'identité du premier greffé dévoilée
1 min de lecture

Cœur artificiel : l'identité du premier greffé dévoilée

"Le Journal du Dimanche" raconte les circonstances du décès de l'homme qui a vécu 74 jours avec le premier cœur artificiel. Une fin de vie héroïque.

Un employé de la société Carmat inspecte un coeur artificiel, en septembre 2009.
Un employé de la société Carmat inspecte un coeur artificiel, en septembre 2009.
Crédit : Franck Fife - AFP
Odile Pouget & La rédaction numérique de RTL

L'identité du pionner du cœur artificiel, décédé il y a deux semaines, est révélée dimanche 16 mars dans le JDD. Claude Dany, un ancien ouvrier normand, à la moustache et aux cheveux blancs, le visage souriant, fait la "une" du journal. On apprend qu'il a souffert énormément au cours des deux derniers mois de sa vie

C'est le 10 janvier, trois semaines après l'intervention, que son état se dégrade après un malaise. Après un quatrième passage au bloc dans la nuit, il ne quittera plus le service de réanimation.

Le malade, qui les premières semaines pouvait s'assoir, regarder la télévision et s'alimenter normalement, ne peut plus avaler que des crèmes vitaminées, des yaourts et des compotes.

Un long chemin de croix

Puis c'est un long chemin de croix : une infection du poumon qui résiste aux antibiotiques, une septicémie, des intubations à répétition, avant une trachéotomie.

À lire aussi

Selon son fils, les médecins ont tout fait pour soulager sa douleur. Mais l'homme a beaucoup souffert psychologiquement, de se voir ainsi diminué petit à petit.

Mon père n'a pas donné son corps, il a donné sa vie

Éric, fils du premier greffé du cœur

Les dernières semaines, c'est avec une ardoise qu'il communique avec son épouse et ses enfants. Le 28 février, deux jours avant sa mort, il va y inscrire ces mots : "Ça s'arrête". À son épouse qui lui demande s'il veut que ça s'arrête, il acquiesce de la tête.

Le 2 mars, ce cœur qui depuis 74 jours faisait dans sa poitrine un bruit étonnant, comme un petit aboiement de chien, s'arrête brusquement. "Mon père n'a pas donné son corps, dit aujourd'hui son fils Éric, il a donné sa vie."

Ce premier cœur artificiel s'est arrêté de battre à la suite d'un court-circuit, explique le professeur Carpentier au JDD. Depuis, les ingénieurs de Carmat, l'entreprise qui l'a conçu, cherchent à comprendre la raison de ce problème électronique.

À écouter

Le premier greffé d'un cœur artificiel est mort à cause d'un court-circuit
00:01:37
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.