1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Une enzyme dévoreuse de plastique pourrait sauver nos océans
1 min de lecture

Une enzyme dévoreuse de plastique pourrait sauver nos océans

Un organisme vivant dévoreur de plastique serait capable d'en venir à bout. Les scientifiques planchent sur son cas afin de l'industrialiser dans quelques années.

Ces résidus de plastiques pourraient être éliminés grâce à l'usage d'une enzyme transformée
Ces résidus de plastiques pourraient être éliminés grâce à l'usage d'une enzyme transformée
Crédit : SONNY TUMBELAKA / AFP
Une enzyme pourrait venir à bout du plastique
00:00:36
La rédaction numérique de RTL & AFP

La bactérie Ideonella sakaiensis pourrait sauver nos océans d'ici les prochaines années. Découverte au Japon il y a peu, des chercheurs britanniques et américains se sont penchés sur son cas. Elle serait capable de désagréger le polytéréphtalate d'éthylène (PET) - une matière présente dans de très nombreuses bouteilles en plastique - grâce à l'une de ses enzymes, la PETase. 

Au Japon, des chercheurs ont estimé que la bactérie s'est développée récemment, puisque les matières plastiques n'existent que depuis les années 1940. Elle serait apparue dans un centre de recyclage. 

En s'inspirant de l'action de cet activateur, les scientifiques occidentaux ont participé à la mutation accidentelle d'une enzyme, la rendant encore plus efficace à la décomposition de la molécule plastique. 

À présent, tous s'activent à améliorer ses performances, dans l'espoir de l'inclure un jour dans un processus industriel de destruction des plastiques, dont 8 millions de tonnes se retrouvent chaque année relâchés dans nos océans.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire