1 min de lecture Info

Bébés morts à Chambéry : les lots de poches alimentaires retirés

"Nous avons fait retirer tous les lots concernés", a déclaré la ministre de la Santé, suite au décès de nourrissons à Chambéry, peut-être contaminés par des poches alimentaires défectueuses.

La maternité de Chambéry, le 4 janvier 2014.
La maternité de Chambéry, le 4 janvier 2014. Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les poches alimentaires potentiellement défectueuses, et qui pourraient être à l'origine du décès de trois nourrissons à l'hôpital de Chambéry,  ont toutes été retirées. "Nous avons fait retirer tous les lots de produits qui étaient concernés, qui semblent avoir provoqué le décès de ces nourrissons, même si je ne veux pas me prononcer avant l'enquête de la justice", a déclaré la ministre de la Santé Marisol Touraine sur Europe 1 ce samedi 4 janvier.

"Il n'y a plus dans les hôpitaux, de produits semblables à ceux qui ont été utilisés à Chambéry", a affirmé Marisol Touraine. "C'est un accident gravissime qui justifie la mobilisation de toutes les autorités sanitaires", a-t-elle poursuivi. "Nous avons lancé des enquêtes administratives, en dehors même de la saisine de la justice", a poursuivi Marisol Touraine, qui a exprimé sa "solidarité" et sa "sympathie" aux familles qui ont perdu leur nourrisson.

Une enquête ouverte

"Je n'ai connaissance d'aucun autre élément grave, accident grave qui aurait pu être provoqué par l'utilisation de produits similaires", a indiqué la ministre. Le parquet a annoncé vendredi qu'une enquête avait été ouverte après la mort de trois nourrissons à l'hôpital de Chambéry début décembre, qui pourraient avoir été contaminés par des poches alimentaires défectueuses.

Pas plus de déremboursements prévus

Par ailleurs la ministre a annoncé que le gouvernement n'entendait pas réduire la prise en charge des dépenses de santé des Français, alors que François Hollande souhaite dégager des économies sur la Sécurité sociale, fustigeant des "excès" et "abus". "Nous ne devons pas, et ce n'est pas la politique du gouvernement, aller vers la réduction de la prise en charge, la multiplication des forfaits et des déremboursements", a appuyé Marisol Touraine.

À lire aussi
Le site Whirlpool d'Amiens (illustration) industrie
Les infos de 6h30 - Whirlpool : Emmanuel Macron doit revoir les ex-salariés à Amiens

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Marisol touraine Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants