1 min de lecture Faits divers

Alsace : un homme tué accidentellement par un mortier lors du réveillon

Un jeune homme de 29 ans est mort accidentellement lors du réveillon en Alsace, en utilisant un mortier.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Un homme a été tué accidentellement en faisant usage d'un mortier, lors de la nuit de la Saint-Sylvestre à Sarre-Union (Bas-Rhin), selon la gendarmerie de cette localité.

L'engin pyrotechnique lui a explosé au visage

La victime est un jeune homme de 29 ans, selon le site internet des Dernières nouvelles d'Alsace, qui a révélé l'information. L'engin pyrotechnique lui a explosé au visage, selon les DNA. La préfecture du Bas-Rhin a confirmé ces informations. Selon la préfecture, le jeune homme "faisait la fête chez des amis dans un domaine privé". Le site des DNA affirme que la victime, originaire de Sarre-Union, était en présence de membres de sa famille. Toujours selon les DNA, les faits se sont produits aux alentours de 00h30. Le mortier a explosé au visage du jeune homme, et à l'arrivée des secours, il était en arrêt cardio-respiratoire et serait décédé sur place. Le procureur de Saverne, informé, aurait ordonné la saisie du matériel en cause.

Réglementations strictes

Avec la saisie de près de deux tonnes de pétards et fusées et une réglementation draconienne, les autorités en Alsace avaient pourtant fait de gros efforts cette année pour éviter que la traditionnelle débauche de feux d'artifice du réveillon ne vire au drame, après la mort de deux personnes l'an dernier par de gros pétards.

Cette année, dans les deux départements alsaciens, la réglementation était particulièrement stricte : seuls les plus petits pétards (de catégorie K1) étaient désormais autorisés, et uniquement pour les plus de 12 ans. Les plus puissants, "Tigre", "Bison" et autres mortiers, cauchemars des services d'urgence, nécessitent des autorisations.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Info Réveillon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants