Euro 2016 : "On a tous la même mission, celle de soulever le trophée", déclare Robert Pirès

REPLAY / INVITÉ RTL - Le compte à rebours a commencé. Dans 100 jours, l'équipe de France affrontera la Roumanie au Stade de France.

>
Euro 2016 : "On a tous la même mission, celle de soulever le trophée", déclare Robert Pirès Crédit Image : AFP/F.Fife Crédit Média : Yves Calvi Télécharger

À 100 jours du coup d’envoi de l’Euro 2016, le rythme s’accélère, la pression monte. Le 10 juin prochain, l’équipe de France affrontera son premier adversaire, la Roumanie au Stade de France. Robert Pirès, champion du monde de 98, fraîchement retraité et aujourd’hui consultant chez beIN Sports, parle d’un "mélange" quant à l’état d’esprit des joueurs. Ces derniers sont confrontés à "l’excitation et la pression qui vont monter petit à petit", explique-t-il. Le compte à rebours a bien commencé. Cette pression vient essentiellement des supporters et des médias. Il est donc "important de jouer à domicile".

L’exigence des supporters, pour la plupart fans, parait "normale et logique" aux yeux du retraité. "Ils aiment le football et leur équipe" et veulent voir leur capitaine "soulever le trophée". Robert Pirès encourage à donner le meilleur de soi-même et surtout "ne pas avoir de regret dans une compétition comme celle-ci". 

Des complications extra-sportives

Didier Deschamps va en effet devoir composer avec une équipe fractionnée. L'ancien joueur de l'équipe de France se positionne face à l'affaire Benzema. Il estime que le joueur du Real Madrid est important car "il sait ce qu'est le haut niveau". Néanmoins, selon Robert Pirès, il faut attendre que "la justice se prononce pour analyser son cas". Selon lui, cette "histoire regrettable n'est pas bonne pour l'image de la France". Par ailleurs, un sondage, mené il y a quelques jours, montre que 70% des Français ne souhaitent plus le revoir. 

Robert Pirès conseille alors aux Français "d'éliminer ce qui s'est passé côté privé" et ne juger que le joueur. Il est certain qu'une telle affaire aura un impact sur le groupe. "Des clans vont malheureusement se former, ajoute-t-il, avant d'accorder toute sa confiance au sélectionneur, pour "faire le bon choix". 

Dans une compétition comme celle-ci, les joueurs sur le banc sont très importants

Robert Pirès

Cette équipe est malgré tout constituée de talents. Le milieu de terrain, Paul Pogba est "la force" de cette équipe pour l'Euro 2016, estime Robert Pirès, et aura un "rôle très important" : "Je ne veux pas dire capitaine, pour ne pas lui mettre la pression, mais j'espère que ce sera l'homme fort de l'équipe". 

Lors d'une coupe d'Europe, tout peut arriver. Robert Pirès en est la preuve, lors de la finale de l'Euro 2000. Le milieu offensif est rentré sur le terrain à la 85e minute, tandis que les Italiens menaient 1-0. "Pour nous, c'était fini", déclare-t-il. Il aura peut-être suffit d'une discussion avec Marcel Desailly, qui "les yeux dans les yeux" a déclaré au jeune Robert Pirès : "On va voir maintenant de quoi tu es capable". Aujourd'hui, Robert Pirès reconnaît que son orgueil a été touché mais "ça m'a fait du bien", ajoute-t-il. 

La rédaction vous recommande
par Yves CalviJournaliste RTL
Suivez Yves Calvi sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782151296
Euro 2016 : "On a tous la même mission, celle de soulever le trophée", déclare Robert Pirès
Euro 2016 : "On a tous la même mission, celle de soulever le trophée", déclare Robert Pirès
REPLAY / INVITÉ RTL - Le compte à rebours a commencé. Dans 100 jours, l'équipe de France affrontera la Roumanie au Stade de France.
http://www.rtl.fr/sport/football/euro-2016-on-a-tous-la-meme-mission-celle-de-soulever-le-trophee-declare-robert-pires-7782151296
2016-03-02 09:18:00
http://media.rtl.fr/cache/Tic24RZWl7WBXir7kB5uuQ/330v220-2/online/image/2013/1105/7766448847_robert-pires-en-mars-2013-a-paris.jpg